Jonc de mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le jonc de mer a un tissage grossier. C'est la plus rustique mais aussi la plus résistante des fibres végétales. Cette plante aquatique de la famille des graminées qu'est le jonc de mer, pousse les pieds dans l'eau et est donc insensible à l'humidité.

Il ne se teint pas, mais se révèle particulièrement approprié pour les sols de la cuisine, de la salle de bains et, compte tenu de sa robustesse, de la véranda[1]. Ce revêtement de sol a également le gros avantage de bien isoler thermiquement et phoniquement une pièce[2].

Très résistant et se nettoyant facilement à l'eau, le jonc n'aime pas les pièces trop sèches ou trop ensoleillées et a besoin d'être humidifié régulièrement, au moins une fois par mois, sur toute sa surface au moyen d'une serpillère pour que ses fibres conservent leur élasticité et leur brillance.

Il se pose aussi simplement qu'un tapis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Diana Rodriguez, « Tout ce qu’il faut savoir sur le jonc de mer - M6 Deco.fr », sur www.deco.fr, (consulté le 5 novembre 2020)
  2. « Le jonc de mer, un revêtement de sol isolant - Finitions et Petits Travaux », sur www.ideesmaison.com (consulté le 5 novembre 2020)