Jonathon Power

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Power.

Jonathon Power
Image illustrative de l’article Jonathon Power

Carrière professionnelle
1991 – 2006

Pays Drapeau du Canada Canada
Naissance (44 ans)
Comox, Canada
Surnom Le Magicien
Taille / poids 183 cm / 82 kg
Prise de raquette Droitier
Entraîneurs Mike Way
Palmarès
Individuel
Titres 37
Finales perdues 24
Meilleur classement 1er (mai 1999)
Championnat national V(8)
Meilleurs résultats
World Open British Open Hong Kong Qatar Classic US Open
Individuel V(1)
-
V(1)
-
V(1)
F(4)
- V(2)
F(3)
Dernière mise à jour : juillet 2017

Jonathon Power, né le à Comox dans la Colombie-Britannique, est un joueur de squash représentant le Canada. Il devient champion du monde en 1998 et en 1999 le premier nord-américain numéro un mondial[1].

En 2006, il redevient numéro 1 mondial et prend sa retraite sportive deux jours plus tard[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père exploitait des gymnases dans des bases militaires partout au Canada. À l'âge de 13 ans, Power a le même sponsor que le meilleur joueur de squash au monde, Jahangir Khan et cet été-là, l'entraîneur de Jahangir Khan convainc ses parents d'envoyer leur fils à Londres pour suivre un programme d'entraînement intensif avec le maître.

En travaillant avec Khan, le jeu de Power explose. « Mes parents ont hypothéqué la maison, mais ça en valait la peine. Je vivais à Londres, en Angleterre, et je prenais le métro une heure et demie par moi-même tous les jours pour aller au stade de Wembley, et au stade de Wembley, je jouais au squash pendant six heures avec Jahangir Khan. »

Trois ans plus tard, il est prêt à devenir professionnel. À l'âge de 16 ans, il abandonne ses études secondaires et s'installe en France, rejoignant ainsi la troupe itinérante d'une cinquantaine de joueurs qui gagnent leur vie au squash.

Jonathon Power s'est vite imposé comme un grand show-man colérique à l'image de John McEnroe.

À la fin de la décennie, en 1999, il devient le premier numéro un mondial en Amérique du Nord. À son apogée, il donne une nouvelle importance à ce sport, cette grande personnalité étant un contraste saisissant par rapport aux champions du passé.

Mais le rythme trépidant du circuit professionnel a un impact sur son corps, sans parler de sa vie personnelle. Vers la fin de sa carrière, il voyage avec une cohorte de médecins et de kinésithérapeutes pour se détendre les hanches et le dos, sa femme Sita restant à la maison à Montréal. En 2006, il retrouve le premier rang mondial, puis se retire deux jours plus tard au sommet.

Après avoir déménagé à Toronto en 2008, Jonathon Power essaie de combler le vide laissé par sa retraite. Il entraîne des prodiges du squash, faisant pour eux ce que Jahangir Khan avait fait pour lui. Une de ses élèves est une joueuse pakistanaise Maria Toorpakai, chassée de chez elle près de la frontière afghane par le sexisme de sa communauté fanatiquement religieuse.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Finales[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jonathon Power sur le site squashinfo.com
  2. « Canada's Power retires at the top », sur BBC Sport (consulté le 27 juillet 2017)
  3. « Jonathon Power finds sweet spot after squash supremacy », sur Toronto Star (consulté le 30 novembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]