Jonathan Greenert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jonathan Greenert
L'amiral Jonathan Greenert en septembre 2011.
L'amiral Jonathan Greenert en septembre 2011.

Naissance
Butler, Pennsylvanie
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Seal of the United States Department of the Navy.svg US Navy
Grade US-O10 insignia.svg Amiral
Années de service 1975-2015
Commandement Chef des opérations navales

Vice-chef des opérations navales
United States Fleet Forces Command
Septième flotte américaine
Escadre de sous-marins 11 (en)
Commander Naval Forces Marianas (en)
USS Honolulu (SSN-718)

Distinctions Submarine Warfare insignia (en)

Deep Submergence insignia (en)
Navy Distinguished Service Medal (6)
Defense Superior Service Medal
Legion of Merit (4)
Meritorious Service Medal (2)
Navy and Marine Corps Commendation Medal (4)
Navy and Marine Corps Achievement Medal (3)

Jonathan William « Jon » Greenert (né le 15 mai 1953 à Butler, Pennsylvanie) est un ancien amiral de la marine américaine qui a été chef des opérations navales de septembre 2011 à septembre 2015. Il a précédemment servi comme vice-chef des opérations navales de 2009 à 2011. Il était également, auparavant, commandant de l’United States Fleet Forces Command de 2007 à 2009 après avoir également dirigé la septième flotte d’août 2004 à septembre 2006. Il a été chef des opérations navales du 23 septembre 2011 au 18 septembre 2015, date à laquelle il a pris sa retraite après plus de 40 ans de service. Le 19 avril, 2016, il a été nommé au conseil d'administration de BAE Systems.

Enfance[modifier | modifier le code]

Jonathan Greenert est né à Butler, en Pennsylvanie[1] le 15 mai 1953. Il est diplômé de l’académie navale d’Annapolis en 1975 en ingénierie navale. Il se spécialise comme officier atomicien (propulsion nucléaire) de la flotte sous-marine.

Carrière[modifier | modifier le code]

Greenert vêtu de sa grande tenue lors d'une passation de commandement en juin 2013.

Sa carrière inclut plusieurs postes à bord de sous-marins comme officier électronique, dont l’USS Flying Fish (SSN-673) (en) et l’USS Tautog (SSN-639). Il a également servi comme ingénieur sur le sous-marin de recherche NR-1. Il était commandant en second de l’équipage or de l’USS Michigan (SSGN-727) avant qu’il n’obtienne le commandement de l’USS Honolulu (SSN-718) en mars 1991. Il a reçu la Vice Admiral James Bond Stockdale Award for Inspirational Leadership (en) en 1992, médaille qui récompense le leadership du meilleur des officiers de l’US Navy.

Après son affectation en mer, il fut affecté comme commandant de l’escadre de sous-marins 11 (en) ainsi que comme représentant des forces sous-marines pour le commandement de la flotte du Pacifique de juillet 1996 à juin 1997.

En juillet 1997, Greenert fut nommé chef d’état major pour le commandant de la septième flotte, à Yokosuka au Japon. Le 6 août 2004, l’amiral assuma le commandement de cette flotte.

Le 23 septembre 2011, l’amiral devint le trentième chef des opérations navales en succédant à l’amiral Gary Roughead. Il quitte ce poste le 18 septembre 2015 et prend sa retraite de la marine par la même occasion[2].

Soupçons de corruption[modifier | modifier le code]

En 2017, Jonathan Greenert est l'objet d'une enquête, soupçonné d'avoir échangé des informations confidentielles sur les déplacements de la marine américaine à un homme d'affaires singapourien[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. New chief of naval operations a Steelers fan and a 'regular guy', article du journal Pittsburgh Post-Gazette du 18 juin 2011, consulté le 15 février 2014.
  2. (en) Jordan Bryant, « Richardson Assumes Command as New Chief of Naval Operations », sur Military.com, (consulté le 25 septembre 2015).
  3. (en) Craig Whitlock, « ‘Fat Leonard’ probe expands to ensnare more than 60 admirals », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne).
  4. Photographie 130513-N-WL435-062, réalisée par le specialist 1st Class Peter D. Lawlor.

Sources[modifier | modifier le code]