Jonathan Dee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un écrivain américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dee.
Jonathan Dee
Jonathan Dee, author.jpg

Jonathan Dee

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Jonathan Dee, né le à New York, est un écrivain américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est professeur d’écriture créative à l'Université Columbia et collaborateur régulier du Harper's Magazine et du New York Times Magazine[1].

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Les Privilèges, [« The privileges »], trad. d’Élisabeth Peellaert, Paris, Éditions Plon, coll. « Feux croisés », 2011, 307 p. (ISBN 978-2-259-21380-6)[2]
  • La fabrique des illusions, [« Palladio »], trad. d’Anouk Neuhoff, Paris, Éditions Plon, coll. « Feux croisés », 2012, 446 p. (ISBN 978-2-259-21662-3)[3]
  • Mille excuses, [« A Thousand Pardons»], trad. d'Élisabeth Peellaert, Paris, Éditions Plon, 2014, 264 p. (ISBN 978-2-259-22159-7)

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roxana Robinson, « Book Review - 'The Privileges,' by Jonathan Dee - Review - NYTimes.com », sur New-York Times,‎ (consulté le 29 septembre 2012)
  2. « La découverte Étranger 2011: Les privilèges, de Jonathan Dee », sur L'Express.fr,‎ (consulté le 29 septembre 2012)
  3. Fabrice Rousselot, « Jonathan Dee, rêve et revers américains », sur www.liberation.fr,‎ (consulté le 29 septembre 2012)