Jonathan Borwein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jonathan Michael Borwein (né le à St Andrews (Écosse) et mort le ) est un mathématicien et professeur écossais. Il est professeur de mathématiques à l'université de Newcastle (Australie) et président du comité consultatif scientifique de l'Australian Mathematical Sciences Institute. Il est un proche collaborateur de David H. Bailey, avec qui il défend publiquement les mathématiques expérimentales. Il est un mathématicien fortement cité lors de la période 1981–1999.

Jonathan Borwein a été administrateur de la Mathematical Association of America (2004–2007) et président de la Société mathématique du Canada (2000–2002), du consortium HPC consortium (désormais Compute Canada[1]) et du comité de l'information électronique et des communications[2] de l'Union mathématique internationale (2002–2008).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jonathan Borwein naît le à St Andrews (Écosse) en 1951[3]. Il obtient un Philosophiæ doctor de l'université d'Oxford en 1974 en tant que boursier Rhodes du Jesus College. La même année, il commence à travailler à l'université Dalhousie (1974–1991), puis à l'université Carnegie-Mellon (1980–1982) et à l'université de Waterloo (1991–1993).

Il devient professeur de sciences à l'université Simon Fraser (1993–2003), où il fonde le Centre for Experimental and Constructive Mathematics, et est nommé à la tête d'une chaire de recherche (2001–2008). En 2004, Il retourne à l'université Dalhousie. Il meurt le 2 aout 2016 à London (Ontario)[4].

Recherche[modifier | modifier le code]

Ses recherches s'étendent de l'analyse (en mathématiques pures) à l'optimisation (en mathématiques appliquées). Jonathan Borwein travaille également sur les mathématiques computationnelles (en). Il a publié plus de 400 articles scientifiques et une dizaine de livres[5], dont une monographie sur les fonctions convexes[6]. Il est le co-fondateur de la compagnie de logiciels MathResources[7] (1995), développant principalement du matériel pédagogique lié aux mathématiques.

Jonathan Borwein est également un expert du calcul du nombre pi[8].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Jonathan Borwein obtient plusieurs récompenses, dont le prix Chauvenet (1993). Il devient membre de la Société royale du Canada (1994), de l'Association américaine pour l'avancement des sciences (2002), obtient un diplôme honorifique de Limoges (1999) et devient membre de l'Académie bulgare des sciences (2003). Il est élu membre de l'Académie australienne des sciences (2010) ainsi que membre de l'American Mathematical Society en 2014[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Compute Canada »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  2. (en)Committee on Electronic Information and Communications « Copie archivée » (version du 26 août 2005 sur l'Internet Archive)
  3. (en) Judith Borwein, Naomi Borwein et Brailey Sims, « Obituary: Jonathan M. Borwein », Gazette of the Australian Mathematical Society, Australian Mathematical Society, vol. 44, no 5,‎ , p. 289-293 (lire en ligne)
  4. (en) David H. Bailey, « Jonathan Borwein dies at 65 », sur jonborwein.org (Jonathan Borwein Memorial Website),
  5. (en)several on Experimental Mathematics
  6. (en)convex functions
  7. (en)MathResources
  8. (en)computation
  9. (en)List of Fellows of the American Mathematical Society

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]