Aller au contenu

Jon Lugbill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jon Lugbill
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
WauseonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Sport

Jon Phillip Lugbill (né le à Wauseon, Ohio) est un compétiteur de slalom en canoë-kayak eau vive. Au cours des années 80, il a été un acteur majeur du canoë-kayak slalom international, avec un nombre record de titres mondiaux en canoë slalom monoplace (C1)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lugbill a commencé le canoë dans les années 1970 dans la région de Washington, DC. Il s'entraînait souvent quotidiennement dans son C1 en utilisant des portes de slalom installées sur un canal d'alimentation à côté de la rivière Potomac près de Great Falls. Lui et quelques autres coureurs américains (notamment David Hearn) ont développé de nouvelles conceptions de canoës pontés à faible volume, en utilisant du kevlar et de la fibre de verre mélangés à de la résine époxy. Il révolutionne ainsi la discipline, en proposant une navigation nouvelle, adaptée à ces bateaux plus fins que ceux utilisés jusqu'alors[2].

En 1979, Lugbill a remporté le Championnat du monde individuel C1 masculin de slalom lors des premiers Championnats du monde qui se tiendront sur le continent nord-américain à Jonquière (Canada). C'était la première fois qu'un Américain remportait une médaille d'or aux championnats du monde de slalom en canoë. Lugbill a ensuite remporté plusieurs fois l'or dans sa catégorie : 1981 à Bala (Pays de Galles), 1983 à Merano (Italie), 1987 à Bourg-Saint-Maurice (France) et 1989 sur la rivière Savage (USA). Seule l'épreuve de 1985 à Augsbourg (alors en Allemagne de l'Ouest) lui échappe durant cette décennie, Lugbill ayant dû se contenter de la médaille d'argent après que son grand rival David Hearn l'a battu pour l'or. Lugbill a également remporté sept médailles d'or consécutives aux championnats du monde dans l'épreuve par équipe C1 (1979-1991), un record qui ne sera battu que par Michal Martikan trente ans plus tard. Son frère aîné Ron faisait partie de l'équipe C1 médaillée d'or en 1981.

Lugbill a remporté trois titres consécutifs de coupe du monde dans la catégorie C1, dont l'édition inaugurale en 1988. Il est l'un des fondateurs de ce circuit avec notamment son entraîneur Bill Hendicott, le kayakiste britannique Richard Fox et l'entraîneur français Eric Koechlin[2].

Au plus fort de la carrière de Lugbill, le canoë-kayak slalom n'était pas inclus dans le programme de compétition des Jeux olympiques d'été. Sa réapparition sur la scène olympique est survenue en 1992, lorsque le sport est revenu aux Jeux olympiques après une absence de 20 ans. Sur le parcours artificiel de La Seu d'Urgell, en Espagne, Lugbill s'est classé quatrième après avoir été pénalisé de cinq secondes à la suite d'une touche de la porte 23 lors de sa première manche.

Lugbill est le directeur exécutif de Metropolitan Richmond Sports Backers et réside à Richmond, en Virginie. Il a été un fervent partisan de l'amateurisme dans son sport, contre le professionnalisme et le système des sponsors[2].

Il est diplômé de l'Université de Virginie. Il a deux filles, Kelly et Stephanie.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'été[modifier | modifier le code]

Championnats du Monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Podiums individuels en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison Date Lieu Position un événement
1989 12 août 1989 Mezzana 1er C1
15 août 1989 Augsbourg 1er C1
1990 1 juil 1990 Wausau 1er C1
1990 Rivière Savage 1er C1
12 août 1990 Augsbourg 1er C1
25 août 1990 Tacen 2e C1
1991 30 juin 1991 Mezzana 2e C1
10 juil 1991 Reals 2e C1
25 août 1991 Minden 2e C1
1 sept. 1991 Wausau 1er C1

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Inside Jon Lugbill’s 1989 winning C-1 Run », sur whitewaterhistory.fr (consulté le )
  2. a b et c « Culture slalom #13 – Jon Lugbill: Le pionnier », sur www.canoe-kayak-mag.fr/ (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]