Jolanda Neff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jolanda Neff
12. Internationale Sportnacht Davos 2014 (15244762159) (cropped).jpg
Jolanda Neff en 2014.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Trek Factory racing xc
Servetto Footon (route)
Spécialité
Équipes professionnelles
2012Wheeler IXS Team
2013Giant Pro XC Team (VTT)
2014Liv Pro XC Team
2015-2016Stöckli Pro Team (VTT)
2017-Kross Racing Team (VTT)
2013Rabo Women (route)
2015-Servetto Footon (route)
Principales victoires

Jolanda Neff, née le , est une coureuse cycliste suisse, spécialiste de VTT cross-country. Elle est membre en 2013-2014 de l'équipe de VTT Giant Pro XC. Elle court depuis 2015 pour l'équipe Stöckli Pro Team, aux côtés de Mathias Flückiger[1]. Elle est également membre en parallèle de l'équipe Servetto Footon. Elle a notamment remporté le championnat du monde de cross-country et du relais par équipes en 2017, le championnat du monde de cross-country marathon en 2016 et le titre de championne d'Europe de cross-country en 2018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jolanda est la fille de Markus Neff, vice-champion du monde de VTT cross-country 1997 chez les séniors[2]. Elle commence donc le cyclisme très jeune, dès 1999. En septembre 2012, elle devient championne du monde de cross country espoirs, et deuxième en catégorie eliminator. Jusqu'alors scolarisée de manière normale, elle décide de devenir professionnelle. En 2013, elle intègre l'équipe professionnelle Rabobank Women où évoluent également Marianne Vos et Pauline Ferrand-Prévot, cette dernière pratiquant également le cross-country. Elle conserve son titre mondial espoirs et termine de nouveau deuxième en eliminator. Elle est entraînée par son père et par Leo van Seeland[3].

En 2014, elle rejoint l'équipe Giant Pro XC de Maja Włoszczowska. Elle obtient également une bourse de sportive de haut niveau de la part de l'armée suisse. En août 2014, elle remporte la Coupe du monde. Cela en fait la plus jeune vainqueur de la compétition[4]. Elle est distinguée durant la nuit du sport de Davos, puis obtient le titre de cycliste suisse de l'année et enfin celui de sportive de l'année de la vallée du Rhin[5].

En 2015, elle court pour l'équipe Stöckli en VTT et pour l'équipe Servetto Footon sur route. En mai, elle termine deuxième des championnats d'Europe de marathon VTT. Elle remporte durant la saison les manches de Coupe du monde de Nové Město na Moravě, Albstadt et Mont Sainte-Anne. Elle s'impose ainsi au classement général pour la deuxième année consécutive. En juin, elle gagne les premiers Jeux européens de cross-country à Baku. Elle remporte également les championnats d'Europe, où comme en championnat du monde, elle est surclassée en élite. Cela fait d'elle la plus jeune championne d'Europe jusqu'alors[3]. Elle est de nouveau élue cycliste suisse de l'année[6].

Sur route, en 2015, sur le Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, deuxième manche de la Coupe du monde, Jolanda Neff fait partie du groupe se disputant la victoire. Elle termine sixième[7].

Sur l'épreuve en ligne des championnats du monde sur route, elle suit Lizzie Armitstead dans la dernière ascension avant de finir neuvième du sprint[8].

En 2016, elle vise à prendre part aux Jeux olympiques de Rio aussi bien en cross-country que sur route. La Suisse doit cependant engranger des points UCI supplémentaires afin d'être qualifiée pour l'épreuve sur route des jeux[9]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, à vingt-cinq kilomètres de l'arrivée, dans la montée vers Orino, un groupe de huit coureuses se détache. Il est composé d'Elizabeth Armitstead, Megan Guarnier, Anna van der Breggen, Katarzyna Niewiadoma, Emma Johansson, Annemiek van Vleuten , Alena Amialiusik et Jolanda Neff. Il prend rapidement un avantage de plus d'une minute sur ses poursuivantes. Jolanda Neff attaque ensuite à Cuvio. Dans l'ultime ascension vers Orino, Elizabeth Armitstead a du mal à suivre et perd du terrain. Elle revient sur le groupe au sommet et profite de l'effet de surprise pour attaquer aussitôt. Elle reprend la Suissesse à trois kilomètres de l'arrivée et la surclasse au sprint. Le groupe des poursuivantes rattrape Jolanda Neff dans l'emballage final. Megan Guarnier est donc deuxième et la Suissesse troisième[10].

Sur la course en ligne olympique, elle prend la huitième place en se trouvant dans le groupe de poursuivantes avec notamment Elizabeth Deignan[11]. Sur la course de cross-country, alors qu'elle fait partie des favorites, elle finit à la sixième place ce qui est à l'évidence une déception pour elle. Le 9 septembre 2017 à Cairns, en Australie, elle est sacrée championne du monde de VTT cross-country devant la Britannique Annie Last et la Française Pauline Ferrand-Prévot, deux jours après avoir remporté le titre en relais par équipes[12].

Suite à sa victoire aux championnats de Suisse de cyclo-cross en janvier 2019, elle détient simultanément les titres de championne de Suisse de cyclisme sur route, de VTT et de cyclo-cross.

Palmarès en VTT cross-country[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Jolanda Neff lors de la finale de la coupe du monde à La Bresse, qu'elle remportera.
  • Coupe du monde de cross-country juniors
    • 2010 : vainqueur de 2 manches
    • 2011 : vainqueur de 3 manches
  • Coupe du monde de cross-country espoirs
    • 3e en 2012, vainqueur de 3 manches
  • Coupe du monde de cross-country (3)
    • 7e en 2013
    • 1re en 2014, vainqueur de 3 manches
    • 1re en 2015, vainqueur de 3 manches
    • 6e en 2016, vainqueur de 2 manches
    • 4e en 2017, vainqueur de 1 manche
    • 1re en 2018, vainqueur de 3 manches
  • Coupe du monde de cross-country eliminator
Jolanda Neff à Jelenia Góra, Pologne, en 2014

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Jeux européens[modifier | modifier le code]

Championnats de Suisse[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2012 2013 2014 2015
Classement UCI cross-country[13] 22e 5e 1re 1re

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès en cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jolanda Neff chez Stöckli à partir de 2015 », sur Stöckli,
  2. (de) « Die Jüngste ist die Beste », sur nzz.ch (consulté le 20 décembre 2015)
  3. a et b (de) « Profil », sur Site officiel (consulté le 20 décembre 2015)
  4. (de) « Die Mountainbikerin Jolanda Neff – Die Jüngste ist die Beste », sur Nzz, (consulté le 19 décembre 2015)
  5. (de) « Neff und Zellweger gewinnen Sportlerwahl »,
  6. (de) « Küng, Neff und Schir geehrt », (consulté le 19 décembre 2015)
  7. « Trophée Alfredo Binda, Lizzie Armitstead devant Pauline Ferrand Prevot ! », sur lederailleur.fr (consulté le 19 décembre 2015)
  8. (en) « Armitstead wins women's World Championship road race », sur cycling news (consulté le 27 septembre 2015)
  9. (de) « Jolanda Neff: Unternehmen doppelter Gipfelsturm hat begonnen », sur Acrossthecountry (consulté le 19 décembre 2015)
  10. (en) « Armitstead wins Trofeo Alfredo Binda », sur Cycling news (consulté le 22 mars 2016)
  11. (en) « Olympic Games: Van der Breggen wins gold in women's road race », sur cycling news (consulté le 10 août 2016)
  12. « VTT: Jolanda Neff sacrée championne du monde », RTSSport,‎ (lire en ligne, consulté le 16 septembre 2017)
  13. (en) « World Cup - Results - Cycling - Road 2012 », sur UCI (consulté le 29 septembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :