Jokha Alharthi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jokha Alharthi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Professeure
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
OmanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Distinction

Jokha Alharthi (en arabe : جوخة الحارثي ; née en ) est une écrivaine et universitaire omanaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jokha Alharthi fait ses études à Oman et au Royaume-Uni où elle obtient un doctorat en littérature arabe classique à l'université d'Édimbourg. Elle est actuellement[Quand ?] professeure au département d'arabe de l'université du Sultan Qaboos.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jokha Alharthi est l'auteure de deux recueils de nouvelles, d'un livre pour enfants et de trois romans écrits en arabe[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2010, elle est distinguée par le prix de la meilleure nouvelle et du meilleur livre pour enfants d'Oman.

Elle est finaliste du prix Sahikh Zayed en 2011. En 2018 est publié Celestial Bodies, pour lequel elle remporte avec sa traductrice Marilyn Booth le Prix international Man Booker en 2019[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « جوخة الحارثي تحول «الندم» عقدة روائية », sur www.n-dawa.com,‎
  2. « L'écrivaine omanaise Jokha Alharthi remporte le prix Man Booker International », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]