Jokari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le jokari est un jeu du type pelote basque qui se pratique, seul ou à deux, avec un équipement composé d'une balle en caoutchouc attachée à un socle par un élastique. La balle, après avoir été frappée avec une raquette en bois, revient ainsi vers les joueurs comme si elle avait rebondi contre un fronton.

À la suite du succès du jeu, jokari est devenu un nom commun à partir de celui de la marque déposée Jokari. Celle-ci est, aujourd'hui, la propriété du groupe Smoby en France, et de « Jokari/US, Inc. » aux États-Unis. Elle ne peut donc pas y être utilisée par d'autres entreprises pour marquer un tel jeu.

Historique[modifier | modifier le code]

Le jokari a été inventé en France en 1938, par Louis Joseph Miremont, résidant alors à Bayonne. L'inventeur a demandé, le , à la direction de la propriété industrielle du ministère du Commerce et de l'Industrie, que lui soit accordé un brevet d'invention pour un jouet sportif dont le descriptif correspond au jokari – sans les raquettes qui ne constituaient pas en elles-mêmes une invention. Le brevet a été délivré, à Paris, le , et publié sous le numéro 850.952, le . Dans le descriptif de l'invention, le jouet sportif est dénommé « Jokari »[1].

Par la suite, Louis Joseph Miremont déposa une demande de brevet aux États-Unis (publication en 1942), puis en Suisse (publication en 1948). Après la mort de l'inventeur, Anna Rose Marie Miremont obtint de même un brevet en Allemagne (publication en 1953).

Le jokari a été fabriqué par les Manufactures Réunies de Bayonne jusqu'en 1958, année de l'acquisition de cette entreprise, alors exploitée par Mme Miremont, par la société Chikitoys créée à cette occasion[2].

« Eskual Jokari » est l'appellation complète du jeu, qui était utilisée par les Manufactures Réunies et maintenue par Chikitoys.

Le jokari dans les bandes dessinées[modifier | modifier le code]

La mode du jokari a inspiré, en son temps, quelques auteurs de bande dessinée, le principe du jeu étant effectivement propice à l'imagination de gags. Voici une liste des bandes dessinées dans lesquelles il est fait référence au jokari :

Le jokari au cinéma[modifier | modifier le code]

Le jokari est présenté dans le film français OSS 117 : Le Caire, nid d'espions comme un symbole de la culture des années 1950.

Dans l'épisode Triplet Trouble de la série originale des cartoons de Tom et Jerry, sorti le , le chat Tom joue au jokari avec la souris Jerry en guise de balle.

Dans le script de la Commuz' 2019, il est indiqué que Mist prend des cours de jokari toutes les semaines.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Page 2, ligne 21, du descriptif de l'invention.
  2. Site Légimobile Cour de cassation, Chambre sociale, du 29 novembre 1961