Comité des chefs d'état-major interarmées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Joint Chiefs of Staff)

Comité des chefs d’état-major interarmées
Joint Chiefs of Staff
Image illustrative de l’article Comité des chefs d'état-major interarmées
Badge de poitrine des membres du Joint Chiefs of Staff

Création
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Fait partie de Département de la défense des États-Unis
Garnison Pentagone
Commandant US-O10 insignia.svg Général Mark A. Milley
Commandant historique US-O11 insignia.svg Fleet Admiral William D. Leahy (précurseur)
US-O11 insignia.svg General of the Army Omar Bradley (premier commandant)

Le Comité des chefs d’état-major interarmées (en anglais : Joint Chiefs of Staff, JCS) comprend les membres les plus gradés de chaque branche principale des services des Forces armées des États-Unis.

Composition (en 2019)[modifier | modifier le code]

Organigramme du Joint Chief of Staff
Général Mark A. Milley Président du comité United States Army
Général John E. Hyten (en) Vice-président United States Air Force
Général James C. McConville (en) Chef d'état-major de l'armée de terre des États-Unis United States Army
Amiral Michael M. Gilday Chef des Opérations navales United States Navy
Général David H. Berger Commandant du Corps des Marines United States Marine Corps
Général David L. Goldfein (en) Chef d'état-major de l'armée de la Force aérienne des États-Unis United States Air Force
Général John W. Raymond Chef des Opérations Spatiales United States Space Force
Général Joseph L. Lengyel (en) Chef du Bureau de la Garde nationale United States Air Force

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , l’amiral William D. Leahy devint le commandant en chef de l’US Army et de l'US Navy mais il ne fut pas, formellement, le président du Comité des chefs d’état-major car cette fonction ne fut créée qu’en 1949 et le premier titulaire en fut le général de l’US Army Omar Bradley.

Après la réorganisation des forces armées entreprise en 1986 par le Goldwater-Nichols Act, les membres du Comité des chefs d’état-major interarmées (Joint Chiefs of Staff) n’ont pas de pouvoirs opérationnels directs sur les forces militaires des États-Unis.

Aujourd’hui, la responsabilité première du Comité est de maîtriser la préparation des différents services concernés. Il a également pour fonction de conseiller le président des États-Unis et le Secrétaire à la Défense sur les problèmes militaires.

Chef d'État-Major des armées[modifier | modifier le code]

Le chef d'État-Major des armées des États-Unis (en anglais, Chairman of the Joint Chiefs of Staff) est, de par la loi, l’officier militaire de rang le plus élevé des Forces armées des États-Unis. Il préside en effet le Comité des chefs d’état-major interarmées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Perry, Four Stars: The Inside Story of the Forty-Year Battle Between the Joint Chiefs of Staff and America's Civilian Leaders, Houghton Mifflin, 1989, 412 pages. (ISBN 0-395-42923-4)
  • (en) Amy B. Zegart, Flawed by Design: The Evolution of the CIA, JCS, and NSC, Stanford University Press, 1999

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]