Johnny Horton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horton.
Johnny Horton
Description de cette image, également commentée ci-après

Banc à proximité de la tombe de Johnny Horton

Informations générales
Surnom The Singing Fisherman
Nom de naissance John Gale Horton
Naissance
Los Angeles, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 35 ans)
Milano, Texas, États-Unis
Activité principale Musicien, chanteur
Genre musical musique country, rockabilly
Instruments Guitare
Années actives 1953 - 1960
Labels Columbia

John Gale Horton ( - ) est un chanteur et guitariste américain de musique country et de rockabilly.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la hillbilly music, Johnny Horton connait un succès croissant dans les années 50 grâce à son style innovant de "country rock", qui séduit aussi bien les amateurs de country que de rockabilly. Ses mélodies entraînantes sont servies par sa voix claire et chaleureuse, considérée comme l'une des plus belles du genre. C'est aussi un excellent "story teller"; à l'instar de Johnny Cash, il gagne son public grâce à des textes solides. Il chante non seulement des épisodes de l'histoire américaine, mais aussi le quotidien des humbles, des descendants de pionniers à la vie difficile, des mineurs, des travailleurs à la petite semaine, des cow-boys, des indiens, mais aussi des chansons sentimentales vivantes et enjouées.

Il a signé de nombreux titres devenus des classiques, et prisés des amateurs, tels que "I'm coming home", "Honky tonk man", "The wild one", "Lost highway", "Honky tonk hardwood floor", "The woman I need", "All grown up", Sal's got a sugar lip", "Got the bull by the horns", "The golden rocket", "Honky tonk mind"...

Mais il est surtout connu pour ses titres "The battle of New Orleans", (repris par le chanteur britannique Lonnie Donnegan, et distingué en 1960 comme meilleur disque Country & Western) ; "When it's Springtime in Alaska (It's forty below)", et surtout "North to Alaska", musique du film homonyme, avec John Wayne.

Il trouve la mort en 1960, dans un accident de voiture, alors qu'il est au sommet de sa célébrité.

Son fils, Tommy Horton, est également chanteur et musicien. Il reprend certaines chansons de son père, notamment "The same old tale the crow told me".

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Single Positions RIAA Label
US Country US
1959 The Spectacular Johnny Horton Columbia
1960 Johnny Horton Makes History
1961 Greatest Hits 8 Platinum
1962 Honky Tonk Man 104
1965 I Can't Forget You
1967 Johnny Horton On Stage 37
1968 The Unforgettable Johnny Horton
1970 On the Road
The Legendary Johnny Horton
1971 The Battle of New Orleans
The World

Singles[modifier | modifier le code]

Année Single Positions Album
US Country US
[1]
1956 "Honky-Tonk Man" 9 singles only
"I'm a One-Woman Man" 7
1957 "I'm Coming Home" 11
"The Woman I Need" 9
1958 "All Grown Up" 8
1959 "When It's Springtime in Alaska (It's Forty Below)" 1 The Spectacular Johnny Horton
"The Battle of New Orleans" 1 1
"Johnny Reb" 10 54 Johnny Horton Makes History
"Sal's Got a Sugar Lip" 19 81 single only
1960 "Sink the Bismarck" 3 6 Johnny Horton Makes History
"Johnny Freedom" 69
"North to Alaska" 1 4 Greatest Hits
1961 "Sleepy-Eyed John" 9 54 Honky-Tonk Man
"Ole Slew-Foot" 110
1962 "Honky-Tonk Man" (re-édition) 11 96
1963 "All Grown Up" (re-édition) 26 single seulement

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joel Whitburn, Top Pop Singles 1955–2010, Record Research, Inc, (ISBN 0-89820-188-8), p. 413

Liens externes[modifier | modifier le code]