John Whistler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les États-Unis
Cet article est une ébauche concernant les États-Unis.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

John Whistler
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Enfant
George Washington Whistler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Conflits

John Whistler (né vers 1756 – 3 septembre 1829) était un soldat né dans l'Ulster, en Irlande. Il s'engagea dans l'armée britannique pendant la guerre d'indépendance américaine, sous les ordres du général John Burgoyne. Après la reddition de Saratoga, John retourna en Angleterre. Il revint aux États-Unis avec Anna, fille de Sir Edward Bishop, un ami de son père. Le couple s'installa à Hagerstown (Maryland).

Il entra ensuite dans les rangs de l'armée américaine et fut envoyé sur la Frontière. Il participa à la campagne d'Harmar en 1790 et fut grièvement blessé au cours de la bataille de St. Clair en 1791. Il fut ensuite lieutenant dans la Legion of the United States et contribua à la construction du Fort Wayne dans l'Indiana. Il fut promu capitaine le et transféré au Fort Lernoult. Au cours de l'été 1803, il fut envoyé avec sa compagnie de la première infanterie de Fort Detroit au Lac Michigan, où il acheva la construction du Fort Dearborn, sur le site de la future ville de Chicago. Il en fut le premier commandant. Il fut rappelé à Détroit en 1810, puis envoyé à Newport (Kentucky) en 1815. L'année suivante, il s'installa de nouveau au Fort Wayne, puis à Jefferson Barracks, près de Saint-Louis (Missouri), où il resta jusqu'à sa mort.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]