John Tower

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Tower
Illustration.
Fonctions
Directeur du President's Intelligence Advisory Board
Président George H. W. Bush
Prédécesseur Anne Armstrong (en)
Successeur Bobby Ray Inman
Sénateur des États-Unis
pour le Texas
Prédécesseur Bill Blakley (en)
Successeur Phil Gramm
Biographie
Nom de naissance John Goodwin Tower
Date de naissance
Lieu de naissance Houston (Texas, États-Unis)
Date de décès (à 65 ans)
Lieu de décès Brunswick (Géorgie, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain (depuis 1951)
Parti démocrate (avant 1951)
Diplômé de Université Southwestern
Université méthodiste du Sud
Religion Méthodisme

John Goodwin Tower, né le à Houston et mort le à Brunswick (Géorgie), est un homme politique américain, ancien sénateur républicain du Texas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Houston, John Tower fréquente les écoles publiques de sa ville natale et de Beaumont. Après avoir servi dans le Pacifique durant la Seconde Guerre mondiale, il est diplômé de l'université Southwestern en 1948 et de l'université méthodiste du Sud en 1953. De 1951 à 1960, il enseigne à la Midwestern University (en) de Wichita Falls[1].

Le , il est élu pour succéder à Lyndon B. Johnson, désormais vice-président, au Sénat des États-Unis[1]. Il est alors le premier sénateur républicain du Texas depuis la Reconstruction[2]. Il est réélu en 1966, 1972 et 1978. Au Sénat, il préside le comité politique républicain (en) puis la commission des forces armées[1].

Ronald Reagan le nomme dans l'équipe de négociation sur les armes à Genève en 1985 puis à la présidence du Special Review Board (dit « commission Tower ») à la suite de l'affaire Iran-Contra[1],[3]. Il rejoint ensuite le secteur privé en tant que consultant sur les questions de défense[3].

En 1989, il est choisi comme Secrétaire à la Défense par le président George H. W. Bush mais le Sénat refuse sa confirmation (53 voix contre 47)[2]. Outre le risque de conflits d'intérêts en raison de son travail pour des entreprises du domaine de la défense, il est notamment accusé d'être un coureur de jupons et un alcoolique[4]. C'est la première fois que le Sénat refuse la nomination d'un membre du gouvernement depuis 1959[5]. Bush le nomme alors à la tête du President's Intelligence Advisory Board, un poste qui ne nécessite pas de confirmation sénatoriale[2]. Il meurt dans un accident d'avion près de Brunswick en Géorgie[1], tout comme sa fille Marian et l'astronaute Sonny Carter[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « TOWER, John Goodwin, (1925 - 1991) », sur bioguide.congress.gov (consulté le 13 décembre 2016).
  2. a, b et c (en) Andrew Glass, « Senate fails to confirm John Tower, March 9, 1989 », sur politico.com, (consulté le 13 décembre 2016).
  3. a, b et c (en) Steve Daley, « Former Sen. John Tower Of Texas, 65 », sur chicagotribune.com, (consulté le 13 décembre 2016).
  4. (en) Larry J. Sabato, « John Tower's Nomination for Secretary of Defense – 1989 », Feeding Frenzy, sur washingtonpost.com, (consulté le 13 décembre 2016).
  5. (en) Michael Oreskes, « SENATE REJECTS TOWER, 53-47; FIRST CABINET VETO SINCE '59; BUSH CONFERS ON NEW CHOICE », sur nytimes.com, (consulté le 13 décembre 2016).