John Toland (mathématicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

John Francis Toland est né le à Derry, est un mathématicien irlandais basé au Royaume-Uni. Il est membre de la Royal Society of Edinburgh. De 2011 à 2016, il est directeur de l'Institut Isaac Newton et titulaire de la chaire NM Rothschild & Sons de professeur de Sciences Mathématiques à l'Université de Cambridge.

Éducation[modifier | modifier le code]

Toland a fait ses études à St Columb's College, à Derry et à l'Université Queen's de Belfast où il a obtenu un Baccalauréat en Sciences en 1970. Il a complété ses études un troisième cycle à l'Université du Sussex, où il a obtenu un doctorat en 1973[1] pour sa recherche sur les méthodes topologiques pour les problèmes des valeurs propres non-linéaire, il a été supervisé par Charles Stuart[2].

Carrière et Recherche[modifier | modifier le code]

De 1982 à 2011, il a été professeur de mathématiques à l'Université de Bath, où il a occupé une bourse principale de recherche en sciences de l'ingénieur et de sciences physiques (Engineering and Physical Sciences Research Council EPSRC) de 1997 à 2002.

De 2002 à 2010, il a été directeur scientifique du Centre International des Sciences Mathématiques (SGCI) à Edimbourg[3],[4].

En 2011, il a succédé à Sir David Wallace en tant que Directeur de l'Isaac Newton Institute for Mathematical Sciences et N M Rothschild & Sons en tant que professeur de sciences mathématiques à l'Université de Cambridge[5].

En 2016, le professeur David Abrahams l'a succédé comme Directeur[6]. Ses zones de recherche comprennent l'analyse mathématique et non-linéaire des équations aux dérivées partielles[pas clair] avec un intérêt particulier dans la rigueur de la théorie des Ondes d'eau stables (theory of steady water waves).

En 1978, il a prouvé que la conjecture de George Gabriel Stokes sur l'existence des ondes de gravité de la hauteur maximale de l'eau profonde, est un problème ouvert en mathématiques de l'hydrodynamique qui date du 19ème siècle[7],[8].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Il a été élu Fellow de la Royal Society (FRS) en 1999[9], et un Membre de la Royal Society of Edinburgh (FRSE) en 2003[réf. nécessaire]. Il a reçu de la London Mathematical Society le prix Berwick en 2000[10] et de la Royal Society la Médaille Sylvester en 2012[11].

Il est membre d'honneur de l'University College de Londres[réf. nécessaire] et a été un membre de St John's College de Cambridge[Quand ?][12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://ethos.bl.uk/OrderDetails.do?uin=uk.bl.ethos.475332
  2. (en) « John Toland », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  3. « Management Structure », ICMS (consulté le 19 septembre 2007)
  4. « Officers and Council », LMS (consulté le 19 septembre 2007)
  5. « Professor John Toland FRS FRSE », Isaac Newton Institute for Mathematical Sciences, sur Isaac Newton Institute for Mathematical Sciences, Isaac Newton Institute (consulté le 22 août 2011)
  6. « Professor David Abrahams », sur newton.ac.uk
  7. J. F. Toland, « On the Existence of a Wave of Greatest Height and Stokes's Conjecture », (consulté le 24 septembre 2007)
  8. Josipa Petrunic, « George Gabriel Stokes », Gifford Lecture Series, sur Gifford Lecture Series, Templeton Foundation Press (consulté le 24 septembre 2007)
  9. Anon, « Professor John Toland FRS », sur royalsociety.org, London, Royal Society,
  10. « Citation for John Francis Toland », LMS, (consulté le 19 septembre 2007)
  11. « Sylvester Medal », Royal Society
  12. « J F Toland's home page », sur bath.ac.uk, Bath, University of Bath

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]