John Ross (chef cherokee)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Ross.
Photographie de John Ross.

John Ross (en cherokee Koowescoowe), né le 3 octobre 1790 et mort le 1er août 1866 à Washington, fut un chef amérindien de père écossais et de mère cherokee.

Il est né à Turkeytown dans l'Alabama, le long de la Coosa, près de Lookout Mountain situé à l'angle nord-ouest de la Géorgie, le coin nord-est de l'Alabama, et le long de la frontière sud du Tennessee à Chattanooga. Il sert dans l’armée avec Andrew Jackson contre les Creeks en 1812. Il est nommé président du conseil national des Cherokees de 1819 à 1826 et élu chef de la nation Cherokee de 1828 à 1839.

Il résiste vaillamment à l’expulsion de son peuple de Géorgie mais il est finalement forcé d’en prendre la tête. C’est le drame de la « Piste des Larmes » provoquée par l'Indian Removal Act qui déporte les Cherokees en plein hiver avec d’effroyables pertes vers les territoires indiens de l’Oklahoma de 1838 à 1839. Pour quitter la tristesse du camp, il explora les régions bordant la piste des larmes pendant 2 mois.

Il reste chef de la nation Cherokee Unie jusqu'à sa mort et participe activement à la rédaction de sa constitution.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]