John Onaiyekan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

John Onaiyekan
Image illustrative de l’article John Onaiyekan
Biographie
Nom de naissance John Olorunfemi Onaiyekan
Naissance (77 ans)
à Kabba (Nigeria)
Ordination sacerdotale
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de San Saturnino
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par le pape Jean-Paul II
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite d'Abuja
Évêque puis archevêque d'Abuja (Nigeria)
Évêque coadjuteur d'Abuja (Nigeria)
Évêque d'Ilorin (Nigeria)
Évêque titulaire de Thunusuda
Évêque auxiliaire d'Ilorin (Nigeria)
Autres fonctions
Fonction religieuse

Blason
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

John Onaiyekan, né le à Kabba, actuellement dans l'État de Kogi au Nigeria, est un évêque catholique et cardinal nigérian, évêque puis archevêque d'Abuja de 1992 à 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre le pour le diocèse de Lokoja. En , il est nommé membre de la Commission théologique internationale.

Évêque[modifier | modifier le code]

Le , Jean-Paul II le nomme évêque titulaire de Thunusuda et évêque auxiliaire d'Ilorin. Il est consacré le suivant par le pape en personne en la basilique Saint-Pierre. Le il est nommé évêque du diocèse.

Il est transféré à Abuja le comme évêque coadjuteur. Il en devient évêque le . Le , le diocèse d'Abuja est élevé au rang d'archidiocèse métropolitain et il en devient le premier archevêque.

De 2000 à 2006 il est président de la Conférence épiscopale nigériane. De 2003 à 2009 il est également à la tête de la Conférence épiscopale de la région Ouest de l'Afrique anglophone.

De 2003 à 2007 il est président du Symposium des conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar (SCEAM).

Ses efforts pour le dialogue entre religions, et en particulier entre chrétiens et musulmans, en Afrique en général et au Nigeria en particulier, lui valent de recevoir le prix Pax Christi international 2012[1]. Le , quelque semaine après qu'il a atteint l'âge de 75 ans, François nomme Mgr Ignatius Kaigama archevêque coadjuteur d'Abuja. La démission pour raison d'âge du cardinal Onaiyekan est acceptée le suivant.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Le , à l'issue de l'audience générale, Benoît XVI annonce qu'il le créera cardinal, avec cinq autres prélats, lors d'un consistoire qui se tiendra le suivant[2],[3].

Le , le pape préside son cinquième consistoire ordinaire public et le crée cardinal[4] avec le titre de cardinal-prêtre de San Saturnino. Onaiyekan participe au conclave de 2013 qui élit François.

Le il est appelé à assurer les charges d'administrateur apostolique du diocèse d'Ahiara[5] durant la crise qui voit les fidèles et le clergé de ce diocèse s'opposer, pour des raisons ethniques, à l'entrée en fonction de l'évêque nommé par Benoît XVI. Cette fonction prend fin le avec la démission de l'évêque et la nomination d'un nouvel administrateur apostolique[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prix de la paix 2012 de Pax Christi international pour Mgr Onaiyekan, ZENIT, 22 août 2012
  2. (it) Salle de Presse de Saint-Siège, « Annuncio di consistoro per la creazione de sei nuovi cardinali », sur press.vatican.va,
  3. Le collège des électeurs du pape élargi, Le Figaro, 24 octobre 2012.
  4. Frédéric Mounier, « Créant six nouveaux cardinaux, Benoît XVI a souligné l'universalité de l'Église », La Croix,‎ (lire en ligne)
  5. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va, (consulté le )
  6. Marie Malzac, « Au Nigeria, un évêque contesté pour des raisons ethniques démissionne », sur africa.la-croix.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]