John Murray Corse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

John Murray Corse
John Murray Corse

Naissance
Décès (à 58 ans)
Winchester, Massachusetts
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Arme Infanterie
Grade Union Army brigadier general rank insignia.svg Brigadier general
Conflits Guerre de Sécession

John Murray Corse (né le et décédé le à Winchester, État du Massachusetts) fut un brigadier-général de l'Union[1]. Il est enterré à Burlington dans le comté de Des Moines, État de l'Iowa[2].

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

John Murray Corse a quitté l'académie militaire de West Point, le 23 avril 1855, après deux ans de scolarité pour faire du droit[2].

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Au début du conflit, John Murray Corse s'engage en tant que commandant le 13 juillet 1863 dans le 6th Iowa Volunteer Infantry[1]. Il est affecté à l'état-major du major-général John Pope lors des opérations contre les installations de l'île no 10 (Island Number Ten) et New Madrid, sur le Mississippi[2].

Il est promu lieutenant-colonel le 21 mai 1862.

Il est promu colonel le 29 mars 1863 et participe à la bataille de Corinth ainsi qu'aux opérations qui aboutiront à la prise de Vicksburg. Il est breveté brigadier-général le 11 août 1863[1].

Il participe à la bataille de Chickamauga et est blessé lors de la bataille de Chattanooga. Il participe ensuite à la campagne d'Atlanta sous les ordres du général Sherman.

Il commande la 2d division du XVIe Corps en juillet 1864.

Il est breveté major-général le 5 octobre 1864 pour « service continu et long » et « bravoure spéciale » à la bataille d'Allatoona[1].

Allatoona Pass[modifier | modifier le code]

John Murray Corse est alors charger de sécuriser les lignes de communication de l'armée de l'Union à Allatoona Pass en Géorgie. Il se trouve confronté aux troupes, supérieures en nombre, du général confédéré French. À l'injonction du général French de se rendre « pour éviter une effusion de sang inutile », John Murray Corse répond :

«  Nous sommes préparés pour « l'effusion de sang inutile » à votre convenance[2]  »

Avec ses troupes, il réussit à protéger la ligne de chemin de fer entre l'Ouest et l'Atlantique au prix de pertes atteignant 20%. Il est blessé lors de cet engagement.

Il participe ensuite à la marche de Sherman vers la mer et prend le commandement de la 4th division du XVe Corps, lors de la campagne des Carolines.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

À la fin du conflit, John Murray Corse refuse d'entrer dans l'armée régulière. Il est libéré du service actif des volontaires le 30 avril 1866. Il devient receveur des postes à Boston dans le Massachusetts et président du Massachusetts State Democratic Committee[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne)
  2. a b c d et e John Murray Corse, page consacrée au général sur findagrave.com (consulté le 20 juillet 2014).