John Murray Corse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

John Murray Corse
John Murray Corse

Naissance
Décès (à 58 ans)
Winchester, Massachusetts
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Arme Infanterie
Grade Union Army brigadier general rank insignia.svg Brigadier general
Conflits Guerre de Sécession

John Murray Corse (né le et décédé le à Winchester, État du Massachusetts) fut un brigadier-général de l'Union[1]. Il est enterré à Burlington dans le comté de Des Moines, État de l'Iowa[2].

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

John Murray Corse a quitté l'académie militaire de West Point, le 23 avril 1855, après deux ans de scolarité pour faire du droit[2].

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Au début du conflit, John Murray Corse s'engage en tant que commandant le 13 juillet 1863 dans le 6th Iowa Volunteer Infantry[1]. Il est affecté à l'état-major du major-général John Pope lors des opérations contre les installations de l'île no 10 (Island Number Ten) et New Madrid, sur le Mississippi[2].

Il est promu lieutenant-colonel le 21 mai 1862.

Il est promu colonel le 29 mars 1863 et participe à la bataille de Corinth ainsi qu'aux opérations qui aboutiront à la prise de Vicksburg. Il est breveté brigadier-général le 11 août 1863[1].

Il participe à la bataille de Chickamauga et est blessé lors de la bataille de Chattanooga. Il participe ensuite à la campagne d'Atlanta sous les ordres du général Sherman.

Il commande la 2d division du XVIe Corps en juillet 1864.

Il est breveté major-général le 5 octobre 1864 pour « service continu et long » et « bravoure spéciale » à la bataille d'Allatoona[1].

Allatoona Pass[modifier | modifier le code]

John Murray Corse est alors charger de sécuriser les lignes de communication de l'armée de l'Union à Allatoona Pass en Géorgie. Il se trouve confronté aux troupes, supérieures en nombre, du général confédéré French. À l'injonction du général French de se rendre « pour éviter une effusion de sang inutile », John Murray Corse répond :

«  Nous sommes préparés pour « l'effusion de sang inutile » à votre convenance[2]  »

Avec ses troupes, il réussit à protéger la ligne de chemin de fer entre l'Ouest et l'Atlantique au prix de pertes atteignant 20%. Il est blessé lors de cet engagement.

Il participe ensuite à la marche de Sherman vers la mer et prend le commandement de la 4th division du XVe Corps, lors de la campagne des Carolines.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

À la fin du conflit, John Murray Corse refuse d'entrer dans l'armée régulière. Il est libéré du service actif des volontaires le 30 avril 1866. Il devient receveur des postes à Boston dans le Massachusetts et président du Massachusetts State Democratic Committee[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne)
  2. a, b, c, d et e John Murray Corse, page consacrée au général sur findagrave.com (consulté le 20 juillet 2014).