John Middleton Murry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Middleton.
John Middleton Murry
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

John Middleton Murry, né le 6 août 1889 à Peckham, près de Londres, et mort le 12 mars 1957, est un écrivain, journaliste et critique littéraire anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Personnalité importante des milieux littéraires anglais au cours de la première moitié du XXe siècle, il a été le second mari de Katherine Mansfield, dont il a contribué à faire publier l'œuvre, et un proche ami de D. H. Lawrence. Il a eu une courte liaison avec la princesse Elizabeth Bibesco.

Rédacteur de revues[modifier | modifier le code]

Il a été rédacteur de plusieurs revues :

  • Rhythm, dont il fut rédacteur en chef de 1911 à 1913,
  • The Signature, qu'il fonda avec D. H. Lawrence en 1915, mais qui cessa rapidement sa publication,
  • L'Athenaeum, dont il fut rédacteur en chef de 1919 à 1921, et qui sous son influence publia essentiellement des œuvres de T. S. Eliot, Virginia Woolf, Lytton Strachey, Clive Bell, et d'autres membres du Bloomsbury Group,
  • The Adelphi (devenue The New Adelphi en 1927), qu'il fonda en 1923 et dont il fut rédacteur en chef jusqu'en 1930.

Famille[modifier | modifier le code]

Il se maria quatre fois :

  • avec Katherine Mansfield en 1918,
  • avec Violet Le Maistre en 1924, avec qui il eut deux enfants :
    • une fille, Katherine Violet Middleton Murry, qui devint écrivain et publia Beloved Quixote, the secret life of John Middleton Murry en 1986,
    • un fils, John Middleton Murry Jr., qui écrivit quatre romans sous le pseudonyme de Colin Murry – après la mort de son père qui avait accueilli le premier sans indulgence – et de nombreux romans et nouvelles de science-fiction sous celui de Richard Cowper.
  • avec Elizabeth Cockbayne en 1932, avec qui il eut 2 autres enfants,
  • avec Mary Gamble en 1954.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Fyodor Dostoevsky: A Critical Study, 1916
  • Still Life, 1916 (roman)
  • Poems: 1917-18, 1918
  • The Critic in Judgement, 1919
  • The Evolution of an Intellectual, 1920
  • Aspects of Literature, 1920
  • Cinnamon & Angelica, 1920 (pièce en vers)
  • Poems: 1916-1920, 1921
  • Countries of the Mind, 1922
  • Pencillings, 1922
  • The Problem of Style, 1922
  • The Voyage, 1924 (roman)
  • Discoveries, 1924
  • To the Unknown God, 1925
  • Keats and Shakespeare, 1925
  • Murry, John Middleton (éd.), Journal of Katherine Mansfield, 1927 (traduction française : Journal de Katherine Mansfield, 1955)
  • Things to Come, 1928
  • God: An Introduction to the Science of Metabiology, 1929
  • D .H. Lawrence, 1930
  • Studies in Keats, 1931
  • The Necessity of Communism, 1932
  • Reminiscences of D.H. Lawrence, 1933
  • William Blake, 1933
  • The Biography of Katherine Mansfield, 1933 (avec Ruth E. Mantz)
  • Between Two Worlds, 1935 (autobiographie)
  • Marxism, 1935
  • Shakespeare, 1936
  • The Necessity of Pacifism, 1937
  • Heaven and Earth, 1938
  • Heroes of Thought, 1938
  • The Pledge of Peace, 1938
  • The Defence of Democracy, 1939
  • The Price of Leadership, 1939
  • Europe in Travail, 1940
  • The Betrayal of Christ by the Churches, 1940
  • Christocracy, 1942
  • Adam and Eve, 1944
  • The Free Society, 1948
  • Looking Before and After: A Collection of Essays, 1948
  • Katherine Mansfield and Other Literary Portraits, 1949
  • The Mystery of Keats, 1949
  • John Clare and other Studies, 1950
  • The Conquest of Death, 1951
  • Community Farm, 1952
  • Jonathan Swift, 1955
  • Unprofessional Essays, 1956
  • Love, Freedom and Society, 1957
  • Not as the Scribes, 1959

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) F. A. Lea, The Life of John Middleton Murry, 1959