John Marsham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
John Marsham
Image dans Infobox.
Gravure sur cuivre de John Marsham.
Fonctions
Membre du Parlement d'Angleterre
Membre du Parlement de la Convention
Titre de noblesse
Baronnet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Bushey Hall (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Père
Thomas Marsham (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Magdalen Springham (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Elizabeth Marsham (d)
Margaret Marsham (d)
Sir John Marsham, 2nd Bt. (d)
Robert Marsham (4e baronnet)Voir et modifier les données sur Wikidata
Titre honorifique
Sir

Sir John Marsham ( à Londres - dans Hertfordshire, Angleterre) est un antiquaire et homme politique anglais. Il est connu pour ses travaux en chronologie. Il a siégé à la Chambre des communes de l'Angleterre et a été commis à la Court of Chancery (1638-1644, puis 1660-1680).

Biographie[modifier | modifier le code]

John Marsham, né le à Londres, est le second fils de Thomas Marsham, un échevin de Londres, et de Magdalen, fille de Richard Springham, un commerçant londonien[1]. Après sa formation à la Westminster School de Londres, il s'inscrit au St John's College d'Oxford le , où il obtient son B.A. le et son M.A. le .

Il passe l'hiver 1625 à Paris. En 1626 et 1627, il voyage en France, en Italie et dans le Saint-Empire romain germanique. De retour à Londres en 1627, il est nommé au Middle Temple. En 1629, il se rend à Bois-le-Duc, siège du duché de Brabant (qui recouvre une partie des Pays-Bas et de la Belgique actuels), puis à Flessingue aux Pays-Bas. Il s'arrête par la suite à Paris où il est admis dans le cortège de Thomas Edmondes, ambassadeur extraordinaire à la cour de Louis XIII[2].

Marsham est nommé commis à la Court of Chancery le . Lorsque la Première guerre civile anglaise éclate en 1642, il suit le roi à Oxford, ce qui le privera de sa place au Court of Chancery. À la suite de la capitulation d'Oxford, il retourne à Londres en 1646. Après avoir vendu (ou loué) sa propriété de Londres, il se retire dans le Kent, où il poursuit des études historiques[2].

En , Marsham est élu membre du parlement anglais pour la circonscription électorale de Rochester[1]. En 1660, lors de la restauration de la monarchie, il est à nouveau nommé commis à la Court of Chancery. Le , il est nommé baronnet de Marsham. Le , il reçoit l'autorisation de transmettre le poste de commis à son fils Robert[2]. Il a donc occupé ce poste de 1638 à 1644 et de 1660 à 1680[1].

John Marsham meurt dans le comté de Hertfordshire le . Avec Elizabeth (1612-1689), fille de Sir William Hammond of St. Albans Court à Nonington dans le Kent, il a eu deux fils : John (2e baronnet de Marsham) et Robert Marsham (4e baronnet) de Marsham), et une fille, Elizabeth[2].

Publications[modifier | modifier le code]

À l'époque, John Marsham est reconnu pour ses connaissances en histoire, en chronologie et en langues. Ce serait le premier auteur de langue anglaise à produire un exposé compréhensible des antiquités égyptiennes[2].

Son Diatriba Chronologica, publié à Londres en 1649, est une dissertation sur les difficultés majeures qui apparaissent dans la chronologie de l'Ancien Testament. La plupart des celles-ci sont reprises dans son ouvrage plus élaboré, Chronicus Canon Ægypticus, Ebraicus, Græcus, et disquisitiones, publié à Londres en 1672, « un livre superbement imprimé[trad 1] »[2]. Marsham a aussi rédigé la préface du premier volume de Monasticon Anglicanum, ouvrage de Roger Dodsworth (en) et William Dugdale publié en 1655, sous le titre Propylaion Johannis Marshami (une étude approfondie du monachisme en Angleterre)[3].

À sa mort, il laisse plusieurs ouvrages inachevés : (1) Canonis Chronici liber quintus: sive Imperium Persicum, (2) De Provinciis et Legionibus Romanis, (3) De re nummaria, ainsi que d'autres traités[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Diatriba Chronologica, 1649
  • Chronicus Canon Ægypticus, Ebraicus, Græcus, et disquisitiones,1672
    • autres éditions : 4 tomes, Leipzig, 1676, et 4 tomes, Franeker, 1699

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Sir John Marsham, 1st Baronet » (voir la liste des auteurs).

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. (en) « a beautifully printed book »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) M. W. Helms et Basil Duke Henning, « Marsham, John (1602-85), of Whorne's Place, Cuxton, Kent. », dans The History of Parliament: the House of Commons 1660-1690, B.D. Henning, (lire en ligne)
  2. a b c d e f et g Goodwin 1885-1900.
  3. (en) David C. Douglas, English Scholars, , p. 42

Bibliographie[modifier | modifier le code]