John Langdon-Down

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Langdon.
John Langdon-Down
Portrait of John Langdon Down (c 1870) by Sydney Hodges.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
TeddingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

John Langdon-Down, né le à Torpoint (Cornouailles) et mort le à Normansfield, est un médecin britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 18 ans, il se rend à Londres pour devenir assistant d'un chirurgien dans une clinique privée. En 1847, il travaille au laboratoire de la Société Pharmaceutique où il concentre ses études et sa formation sur la chimie organique. En 1849, il assiste le Pr. Redwwood, puis Michael Faraday, le célèbre chimiste physicien.

À 25 ans, à la mort de son père, il entre à l'École de Médecine de l'hôpital royal de Londres où il excelle : médaille d'or de physiologie en 1858, élection au Collège royal de chirurgie et docteur en médecine en 1859. En même temps, il devient superintendant médical au Earlswood Asylum for Idiots dans le Surrey. De 1858 à 1868, il passe son temps entre l'Asile et son cabinet de Londres.

C'est en 1866 que Down décrit la maladie à laquelle son nom reste associé : le syndrome de Down ou trisomie 21, que lui-même nommait mongolisme, puis il reçut plusieurs distinctions pour ses publications en psychiatrie.

Publication[modifier | modifier le code]

  • « Observations sur une classification ethnique des idiots », Clinical Lecture Reports, London Hospital, 1866, vol. 3, pages 259–262[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]