John L. Holland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
John L. Holland
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
BaltimoreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

John L. Holland (né le à Omaha au Nebraska et mort le à Baltimore) est un psychologue américain, professeur de sociologie à l'université Johns-Hopkins. Il a notamment mis au point le « code Holland » également désigné comme le modèle RIASEC qui établit une corrélation entre les aptitudes d'une personne et les métiers dans lesquels celle-ci peut se réaliser.

Biographie[modifier | modifier le code]

John L. Holland obtient son diplôme de fin d'études secondaires en 1938 à la Central High School de Omaha, dans le Nebraska[1]. Il poursuit ses étudesà la Municipal University of Omaha où il obtient son diplôme en 1942, puis il sert dans l'armée américaine durant la guerre, de 1942 à 1945. Il reprend ses études en 1945, à l'université du Minnesota[2], où il obtient un master en 1947, puis soutient une thèse de doctorat en 1952[3].

Il travaille ensuite successivement à la Western Reserve University, au Veteran's Administration Psychiatric Hospital (1953-1956), à la National Merit Scholarship Corporation (1957-1963), pour l'American College Testing Program (1963-1969), et enfin à l'université Johns-Hopkins (1969-1980) où il enseigne la sociologie. Il prend sa retraite académique comme professeur émérite de l'université Johns-Hopkins en 1980[2].

Le code Holland[modifier | modifier le code]

John L. Holland est surtout connu pour la mise au point des tests éponymes, également désignés par l'acronyme RIASEC (Realistic-Investigative-Artistic-Social-Enterprising-Conventional), qui mettent en lien des traits de la personnalité et les métiers dans lesquels la personne peut se réaliser. Holland développe les premiers éléments de cette recherche en 1959, dans un article intitulé « A Theory of Vocational Choice », dans la revue Journal of Counseling Psychology[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • The Psychology of Vocational Choice (1966)
  • The Vocational Preference Inventory (1953)
  • The Self Directed Search (1970)
  • Making Vocational Choices: A Theory of Careers (1973)
Avec Linda Gottfredson
  • The Dictionary of Holland Occupational Codes (1982)
  • The Position Classification Inventory (1991)
  • The Career Attitudes and Strategies Inventory (1994)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. John L. Holland Class 1938, sur chsfomaha.org[lire en ligne]
  2. a b et c Jack R. Rayman, « A Tribute to John L. Holland: Psychologist, Theoretician, Scholar, Researcher, Counselor, and Friend », sur associationdatabase.com, National Career Development Association, 11/27/2008 (consulté le 19 août 2019).
  3. a et b « University of Minnesota, Awards and Honors: John L. Holland », sur uawards.umn.edu, University of Minnesota (consulté le 23 août 2019)
  4. Margaret M. Nauta, « The Development, Evolution, and Status of Holland’s Theory ofVocational Personalities: Reflections and Future Directionsfor Counseling Psychology », Journal of Counseling Psychology, vol. 57, no 1,‎ , p. 11–22 (lire en ligne, consulté le 23 août 2019) [PDF].

Liens externes[modifier | modifier le code]