John Keill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Keill (né le à Édimbourg et mort le à Oxford) fut un mathématicien écossais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Édimbourg, il fut nommé en 1700 professeur de philosophie naturelle à l'université d'Oxford, et en 1710 professeur d'astronomie. Il était de la Royal Society.

On a de lui dans :

  • (en) Examen de la théorie de la terre de Burnet, 1698 ;
  • Introductio ad veram physicam, 1700 ;
  • Introductio ad veram astronomiam, 1718.
  • Institutions astronomiques, ou leçons élémentaires d'astronomie, 1746 (posthume, augmenté par Ch. Le Monnier).

Il accusa Leibnitz, dans les Transactions philosophiques (1708), d'avoir dérobé à Newton le calcul différentiel et donna ainsi naissance à la célèbre dispute qui s'éleva à ce sujet entre Leibnitz et Newton.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « John Keill » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)