John Keegan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Keegan.
John Keegan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Distinction

John Keegan, né le à Londres, quartier de Clapham, et mort le dans le East Devon, est un historien militaire et journaliste britannique.

Il a publié de très nombreux ouvrages sur les conflits militaires du XIVe au XXIe siècle dans les domaines aussi variés que la guerre terrestre, maritime, aérienne ou du renseignement mais aussi sur la psychologie des conflits. Ses travaux sur les batailles ont fortement marqué l'histoire militaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Catholique d'origine irlandaise, il fait des études d'histoire à l'Université d'Oxford et se spécialise dans le domaine militaire. Il a été maître de conférences de 1960 à 1986 à l'Académie royale militaire de Sandhurst et professeur invité à l'université de Princeton. À partir de 1986, il devient correspondant de guerre du Daily Telegraph et en 1998 participa au Reith Lectures (en) sur la BBC.

Il fut fait officier de l'Ordre de l'Empire britannique en 1991[1] puis chevalier en 2000[2] par la reine Elizabeth II.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. London Gazette : no 52588, p. 28, 29-06-1991
  2. London Gazette : no 55710, p. 2, 31-12-1999
  3. Anne-Aurore Inquimbert, John Keegan, La guerre de Sécession », Revue historique des armées, 266, 2012, mis en ligne le 16 février 2012, consulté le 17 août 2017