John Hudson (classiciste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
John Hudson
John hudson.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

John Hudson (1662 dans la paroisse de Wythop dans le comté de Cumberland, Angleterre à Oxford, Angleterre) est un écrivain spécialiste des humanités, un bibliothécaire et un traducteur anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Hudson naît en 1662 dans la paroisse de Wythop dans le comté de Cumberland en Angleterre[1]. Il suit une formation à The Queen's College, l'un des collèges de l'université d'Oxford en Angleterre. Il travaillera toute sa vie à l'université[2]. Il est nommé fellow de l'University College à Oxford en 1686, puis libraire de la bibliothèque bodléienne en 1701 et finalement, en 1711, directeur du collège St Mary Hall à Oxford[3]. Ses positions politiques ont freiné sa carrière, mais il a quand même occupé des postes d'importance[1].

Hudson a traduit des ouvrages du grec ancien au latin[4]. En tant qu'éditeur et commentateur, il jouit d'une réputation enviable tant sur le sol anglais qu'à l'étranger[3].

Hudson meurt le à Oxford en Angleterre[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Hudson a surtout édité des érudits classiques, en ajoutant ses commentaires.

  • Velleius Paterculus, 1693
  • Thucydide, 1696
  • Geographicae Veteris Scriptores Graeci minores, 1698-1712. (Comprend les ouvrages et les fragments de 21 auteurs antiques, ainsi que des dissertations approfondies d'Henry Dodwell (qui manquent cependant de clarté). Il faut attendre la publication de l'édition de C. W. Müller (1813–1894) pour que ce travail cesse d'être une référence.
  • la première édition de De Vocibus Atticis et Hellenicis d'Aelius Moeris (en) en 1712
  • Antiquities of the Jews de Flavius Josèphe publiée en 1720 de façon posthume par son ami l'antiquaire Anthony Hall

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John Hudson (classicist) » (voir la liste des auteurs).
  1. a b et c (en) Gordon Goodwin, « Solanus, Moses », dans Sidney Lee, Dictionary of National Biography, vol. 28, Londres, Smith, Elder & Co., 1885-1900 (lire en ligne)
  2. (en) « John Hudson (1662–1719) », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [lire en ligne] [ (en) Lire en ligne sur Wikisource]
  3. a et b (en) Theodor Harmsen, « Hudson, John (1662–1719) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (lire en ligne) (frais de consultation requis)
  4. « Hudson, John (1662-1719) », BnF catalogue général - Notice d'autorité personne, (consulté le 15 février 2015)

Bibliographie[modifier | modifier le code]