John Howard (1er duc de Norfolk)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant anglais
Cet article est une ébauche concernant une personnalité anglaise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

John Howard

John Howard est un baron anglais né vers 1425 et mort le 22 août 1485.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Howard est le fils de Sir Robert Howard de Tendring (1398-1436) et de son épouse Margaret Mowbray (1391-1459). Par sa mère, il est le petit-fils de Thomas de Mowbray, 1er duc de Norfolk.

Howard hérite des possessions de son père à sa mort en 1436. Il sert par la suite son cousin John de Mowbray, 3e duc de Norfolk. Il est ainsi impliqué dans les querelles avec William de la Pole, duc de Suffolk. Howard a donc vraisemblablement participé à la chute de Suffolk en janvier 1450 aux côtés des comtes de Salisbury et de Warwick.

Howard est élu en 1449 et 1450 au Parlement. Il accompagne le connétable John Talbot en Guyenne en 1452. Il rentre en Angleterre en 1453, après la défaite de Talbot à Castillon. La même année, il est impliqué dans un procès avec Alice de la Pole, la veuve du duc de Suffolk.

Fervent soutien de la Maison d'York lors de la Guerre des Deux-Roses, il est adoubé par Édouard IV à la bataille de Towton le 29 mars 1461. Il est nommé shérif des comtés de Suffolk et de Norfolk. Il participe à l'élimination des dernières rébellions lancastriennes entre 1462 et 1464.

Il accompagne le chambellan Thomas Vaughan en Bourgogne en 1467 afin de négocier le mariage de Marguerite d'York avec Charles le Téméraire. En 1468, il est nommé Trésorier du roi, un poste qu'il occupe jusqu'à la chute d'Édouard IV le 2 octobre 1470.

Howard est créé Baron Howard le 15 octobre 1470 par le Parlement lors de la restauration de la Maison de Lancastre sous l'égide d'Henri VI. Howard combat néanmoins à Barnet le 14 avril 1471 pour Édouard IV, qui reprend ainsi le pouvoir. Il est fait chevalier de l'Ordre de la Jarretière le 24 avril 1472.

À la mort de la duchesse de Norfolk Anne de Mowbray en 1481, ce sont normalement William de Berkeley et John Howard qui doivent hériter de ses biens et de ses titres, mais un acte parlementaire en janvier 1483 décide que les droits de successions reviennent à son époux Richard de Shrewsbury, fils aîné du roi Édouard IV d'Angleterre.

Ami proche et fidèle du duc Richard de Gloucester, Howard le soutient lors de son usurpation du trône le 25 juin 1483 sous le nom de Richard III. Édouard V et Shrewsbury sont déchus de leurs droits à la Couronne et emprisonnés à la Tour de Londres. Howard est créé duc de Norfolk et reçoit également les titres additionnels de Baron Mowbray et Baron Howard dès le 28 juin en remerciement. Il est présent au couronnement de Richard III le 6 juillet. Le roi le nomme également Lord grand amiral et Comte-maréchal.

Howard participe à la suppression de la rébellion du duc de Buckingham en octobre 1483.

Il conduit l'aile droite de l'armée yorkiste à la bataille de Bosworth le 22 août 1485, où il trouve la mort dès le début du combat. Sa mort a un effet démoralisateur sur le roi, qui est également tué.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

John Howard épouse en premières noces Katherine Moylens, fille de Sir William Moylens (1378-1425). Ils ont six enfants :

  • Thomas (1443-1524), 2e duc de Norfolk ;
  • Nicholas (mort vers 1468) ;
  • Isabel ou Elizabeth, épouse l'écuyer Robert Mortimer ;
  • Anne, épouse Sir Edmund Gorges de Wraxall ;
  • Jane (morte en 1508), épouse Sir John Timperley de Hitlesham ;
  • Margaret, épouse Sir John Wyndham de Crownthorpe et Felbrigg.

Katherine Moylens meurt le 3 novembre 1465. Veuf, John Howard se remarie avec Margaret Chedworth, fille de Sir John Chedworth. Ils ont une fille :