John Friedlander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Friedlander.
John Friedlander
Description de cette image, également commentée ci-après
John Friedlander à Oberwolfach en 2008
Naissance
Toronto, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Domaines Mathématiques
Institutions Institute for Advanced Study
MIT
Université de Toronto
Diplôme Université de Toronto, Université de Waterloo, Université d'État de Pennsylvanie
Directeur de thèse Sarvadaman Chowla
Renommé pour Théorème de Friedlander–Iwaniec
Distinctions prix Jeffery-Williams 1999 , Prix CRM-Fields-PIMS 2002

John Benjamin Friedlander est un mathématicien canadien né en 1941, spécialisé en théorie analytique des nombres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il reçoit son Bachelor of Science de l'Université de Toronto en 1965, son Master de l'Université de Waterloo en 1966, et son Doctorat de l'Université d'État de Pennsylvanie en 1972. Il est conférencier au Massachusetts Institute of Technology en 1974-76 et travaille à la faculté de l'Université de Toronto depuis 1977, où il est professeur de 1987 à 1991. Il a également passé plusieurs années à l'Institute for Advanced Study où il collabore avec Enrico Bombieri et de nombreux autres chercheurs.

En 1997, conjointement avec Henryk Iwaniec, Friedlander a prouvé qu'une infinité de nombres premiers peuvent être obtenus comme la somme d'un carré et d'une puissance quatrième : [1],[2]. Friedlander et Iwaniec améliorent la technique du "tamis asymptotique" d'Enrico Bombieri pour construire leur preuve[3].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

En 1999, Friedlander reçoit le prix Jeffery-Williams.

En 1988, Friedlander devient membre de la Société royale du Canada[4].

En 2002, Prix CRM-Fields-PIMS

En 2012 il devient membre de la Société mathématique américaine[5].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John Friedlander » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) John Friedlander et Henryk Iwaniec, « The polynomial X2 + Y4 captures its primes », Annals of Mathematics, vol. 148, no 3,‎ , p. 945–1040 (DOI 10.2307/121034, JSTOR 121034, lire en ligne)
  2. (en) John Friedlander et Henryk Iwaniec, « Using a parity-sensitive sieve to count prime values of a polynomial », Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 94, no 4,‎ , p. 1054–1058 (PMID 11038598, PMCID 19742, DOI 10.1073/pnas.94.4.1054, lire en ligne)
  3. International Team Shows that Primes Can Be Found in Surprising Places
  4. Search Royal Society of Canada Fellows, retrieved 2013-01-2013.
  5. List of Fellows of the American Mathematical Society, retrieved 2012-12-29.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]