John Dickson Batten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
John Dickson Batten
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
Nationalités
Activité

John Dickson Batten, né à Plymouth le et mort le , est un peintre et illustrateur britannique. Il a été, avec son épouse Mary Batten, un membre actif de la Society of Painters in Tempera.

Carrière[modifier | modifier le code]

John Dickson Batten fréquente la Slade School, et notamment les cours d'Alphonse Legros[1]. Ses tableaux les plus célèbres traitent surtout de sujets mythologiques dans la lignée du mouvement du préraphaélisme, dont :

  • The Garden of Adonis: Amoretta and Time,
  • The Family,
  • Mother and Child,
  • Sleeping Beauty: The Princess Pricks Her Finger,
  • Snow White and the Seven Dwarves, et
  • Atalanta and Melanion.

Marqué par les Arts & Crafts, et également par l'Exhibition of Engravings by Birmingham Men qui s'était tenue à la Royal Birmingham Society of Artists en 1877[1], il a illustré les contes de fées de Joseph Jacobs d'inspiration folklorique :

  • English Fairy Tales (1890),
  • Celtic Fairy Tales (1892),
  • More Celtic Fairy Tales (1894),
  • More English Fairy Tales (1894).

Puis des contes traditionnels issus du répertoire merveilleux

  • Indian Fairy Tales (1912),
  • European Folk and Fairy Tales (connus sous le nom de Europa's Fairy Book)[2] (1916).

Il a également illustré :

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fanelli & Godoli, Dizionario degli illustratori simbolisti e Art Nouveau, Florence, Cantini, 1990, tome I, p. 24-25.
  2. (en) « SurLaLune Fairytales - Illustration Gallery - John D. Batten (1860-1932) British » (consulté le 19 septembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]