John Carter (personnage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Carter et John Carter (film).
John Carter
Personnage de fiction apparaissant dans
Cycle de Mars

John Carter et Dejah Thoris sur la couverture de la première édition de La Princesse de Mars de Edgar Rice Burroughs, éditions McClurg, 1917.
John Carter et Dejah Thoris sur la couverture de la première édition de La Princesse de Mars de Edgar Rice Burroughs, éditions McClurg, 1917.

Alias John Carter of Mars
John Carter de Mars
Barsoom
Affiliation Dejah Thoris, Tars Tarkas

Créé par Edgar Rice Burroughs
Interprété par Antonio Sabato
Taylor Kitsch
Film(s) Les Chroniques de Mars
John Carter
Première apparition All-Story Magazine (1912)
Roman en 1917
Éditeur(s) A. C. McClurg / Argosy

John Carter, parfois désigné sous l'expression John Carter of Mars, est un personnage créé par le romancier américain Edgar Rice Burroughs dans le cadre de son cycle de Mars. Il apparaît pour la première fois en octobre 1912 dans le magazine All-Story Magazine dans une histoire à épisodes titré Under the Moons of Mars. Dans le cadre de la parution en roman des histoires publiées en magazine, à partir de 1917, ces premières aventures seront retitrées Une princesse de Mars (A Princess of Mars).

John Carter est un aventurier et un combattant immortel qui est le personnage principal des trois premiers romans du Cycle de Mars : Une princesse de Mars, Les Dieux de Mars et Le Seigneur de la Guerre de Mars.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

On ne sait rien de la jeunesse de Carter, car lui-même affirme ne pas en avoir de souvenir, ayant eu l'aspect d'un adulte d'une trentaine d'années aussi loin qu'il s'en souvienne. Cette affirmation est validée par son biographe, Edgar Rice Burroughs, qui dit se souvenir des visites que faisait « oncle Jack » quand il était jeune, à la maison de son père en Virginie, et avoir noté que Carter n'avait pas vieilli d'un jour depuis qu'il le connaissait.

Carter est, dans les années 1850, un gentleman sudiste qui semble avoir déjà beaucoup vécu. C'est un homme grand, mince et musclé, aux cheveux bruns et drus et aux yeux gris acier. Après avoir participé à la Guerre de Sécession en tant que capitaine de cavalerie dans l'armée des États confédérés, il se lance dans la prospection d'or avec un autre ex-officier confédéré, le capitaine James Powell.

C'est à ce moment-là que se situe le début des aventures martiennes de John Carter : il meurt et se dédouble, laissant un corps sans vie derrière lui, tandis que son corps dédoublé, nu, se trouve transporté sur Mars.

Barsoom[modifier | modifier le code]

Sur Mars, ou Barsoom comme il l'apprendra par ses habitants, John Carter rencontre d'abord les martiens verts, et est fait prisonnier par l'un d'eux, Tars Tarkas. Une princesse de Mars raconte comment il se lie d'amitié auprès de Tars Tarkas et devient amoureux d'une autre prisonnière, la martienne rouge Dejah Thoris, princesse de la cité d'Hélium, qu'il sauve et épouse avant de revenir contre son gré sur Terre et où il réintègre son corps. Il vit dix années sur la Terre, le temps d'écrire ses mémoires, puis réussit à revenir à Barsoom où il devra se battre contre les Therns et martiens noirs, pseudo dieux de la religion de mort de cette planète. Aussi, il combattra diverses peuplades, dont les martiens jaunes, et traversera Barsoom de long en large pour sauver Dejah Thoris et sa famille, les Jed et Jeddak d'Hélium. Au terme du troisième roman de la série, John Carter est désigné, par l'ensemble des Jeddaks du Barsoom connu, Jeddak des Jeddaks et Seigneur de la Guerre de Barsoom.

Influences, héritage et apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

John Carter (1912) s’inspire de deux livres :

  • 1898 : La Guerre des mondes (The War of the Worlds) de H. G. Wells (pour les martiens)
  • 1905 : Lieutenant Gullivar Jones: His Vacation d'Edwin Lester Arnold (pour l'humain qui va dans d'autres univers)

John Carter a inspiré d’innombrables personnages et films (non crédités), ici une liste sans doutes :

Livre
Comics
Cinéma

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://en.wikipedia.org/wiki/Big_Little_Books

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]