John C. Stennis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

John C. Stennis
Illustration.
Fonctions
Sénateur des États-Unis pour le Mississippi
Prédécesseur Theodore G. Bilbo (en)
Successeur Trent Lott
Biographie
Nom de naissance John Cornelius Stennis
Date de naissance
Lieu de naissance Comté de Kemper (Mississippi, États-Unis)
Date de décès (à 93 ans)
Lieu de décès Jackson (Mississippi, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Collège d'État du Mississippi
Université de Virginie
Profession Avocat

John Cornelius Stennis est un homme politique américain né le et mort le . Membre du Parti démocrate, il représente l'État du Mississippi au Sénat des États-Unis de 1947 à 1989.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts en politique[modifier | modifier le code]

John C. Stennis naît près de De Kalb, dans l'est du Mississippi[1]. Il grandit dans une ferme du comté de Kemper[2]. Il est diplômé du collège d'État du Mississippi en 1923 et de la faculté de droit de l'université de Virginie en 1928. Il obtient le barreau et devient avocat à De Kalb[1].

Élu à la Chambre des représentants du Mississippi de 1928 à 1932, Stennis devient par la suite procureur de district (1932-1937) puis juge d'une cour d'appel fédérale (1937-1947)[1].

Sénateur des États-Unis[modifier | modifier le code]

La prestation de serment de Stennis en 1947.

En novembre 1947, il est élu au Sénat des États-Unis lors de l'élection partielle organisée après le décès de Theodore G. Bilbo (en). Il est réélu tous les six ans jusqu'en 1982. Lors de son dernier mandant, il est président pro tempore du Sénat des États-Unis, de 1987 à 1989[1].

Dans les années 1950 et 1960, Stennis est un partisan de la ségrégation raciale, opposé au mouvement des droits civiques. Il est cependant parfois surnommé la « conscience du Sénat », pour son travail sur le code d'éthique de la chambre[3].

En 1969, il prend la présidence de la commission des forces armées du Sénat. À ce poste, il soutient notamment la politique de Richard Nixon en faveur de la guerre du Viêt Nam[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1983, son épouse Coy Hines Stennis meurt après 52 ans de mariage. L'année suivante, Stennis perd sa jambe gauche en raison d'un cancer. Il meurt en avril 1995 des suites d'une pneumonie et est enterré au cimetière Pinecrest de De Kalb[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « STENNIS, John Cornelius, (1901 - 1995) », sur bioguide.congress.gov (consulté le 23 mars 2018).
  2. (en) James K. Batten, « Why the Pentagon Pays Homage To John Cornelius Stennis; " I've got to start being more human," he'll murmur », sur nytimes.com, (consulté le 23 mars 2018).
  3. a b et c (en) Associated Press, « JOHN CORNELIUS STENNIS DIES, FORMER MISSISSIPPI SENATOR », sur deseretnews.com, (consulté le 23 mars 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]