John Bennet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bennet.
John Bennet

Naissance 1575
Drapeau de l'Angleterre Royaume d'Angleterre
Décès après 1614
Drapeau de l'Angleterre Royaume d'Angleterre
Activité principale Compositeur
Style Musique de la Renaissance

Fichier audio
Weep, O Mine Eyes (interprétation en quatuor).
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

John Bennet, ou Bennett[1] (né autour de 1575 et mort après 1614) est un compositeur anglais de la Renaissance, membre de l'école anglaise de madrigaux, groupe de compositeurs qui a participé à l'intense développement de ce genre musical en Angleterre entre 1588 et 1627.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît dans un milieu aisé, probablement dans une région du nord-ouest de l'Angleterre.

Il acquiert son éducation musicale en étant enfant de chœur.

Il fait ses études à la Abingdon School (en) et, doué en musique, il est au début de la vingtaine, en 1599, lorsqu'il publie un recueil de dix-sept pièces Madrigalis to Foure Voyces. Il compose également, la même année, quatre psaumes et une prière. Influencé par John Wilbye, Thomas Weelkes et John Dowland, son style est redevable avant tout à Thomas Morley.

Plusieurs de ses madrigaux ont été commandés pour les festivités privées de riches notables ou pour des événements à la Cour. Ainsi, son madrigal Eliza, her Name Gives Honour est-il spécifiquement écrit pour la reine Élisabeth Ire.

Parmi ses principaux madrigaux se démarquent :

  • All Creatures now are Merry Minded dans The Triumphs of Oriana, un ouvrage collectif de madrigalistes anglais, publié en 1601 par Thomas Morley ;
  • Cruel Madam, qui utilise un canon à l'effet dramatique singulier ;
  • Weep, O Mine Eyes, un morceau qui rend un hommage à son contemporain John Dowland. Bennet y reprend en effet une partie de la plus célèbre pièce de Dowland, Flow my tears[2], également connue en tant que pavane sous le titre Lachrymae Antiquae.

Il a également composé quelques œuvres de musique sacrée, dont un Gloria et un Credo à 3 voix, et plusieurs ayres, notamment : Venus' Birds Whose Mournful Tunes et The Dark Is my Delight.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La graphie John Bennett se rencontre également fréquemment.
  2. Voir l'article en anglais en:Flow my tears

Sources[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]