John Almon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Almon
Naissance
Décès
Activité

John Almon est un journaliste, éditeur, pamphlétaire et écrivain politique anglais du parti whig. Né à Liverpool le 17 décembre 1737, il est décédé le 12 décembre 1805 à Boxmoor House, Hemel Hempstead, Hertfordshire[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En janvier 1770, il est condamné à une amende pour avoir été co-éditeur d'un ouvrage contenant une édition complète du Lettre au Roi (1769) de Junius[1].

Lié avec John Wilkes, il publie ses écrits et le seconde dans ses attaques contre Lord Bute par son pamphlet Sur les jurés et les libelles (A Letter on Libels, Warrants, Seizure of Papers, etc.).

Œuvres[modifier | modifier le code]

En 1763, après la mort de George II (1760), il publie Une Histoire du Parlement de Grande-Bretagne de la mort de la Reine Anne à la mort du Roi George[1].

On lui doit aussi :

  • Examen de l'Administration de Pitt (1762)[1] ;
  • une compilation des débats de la Chambre des communes, The Debates and Proceedings of the British House of Commons (11 volumes de 1766 à 1774)[1] ;
  • un journal mensuel sur la Chambre des Lords, incluant les débats : Parliamentary Register (17 volumes, de 1774 à 1780)[1] ;
  • The Revolution in MDCCLXXXII Impartially Considered (1782) ;
  • Memoirs of a Late Eminent Bookseller (1790)[1] ;
  • Anecdotes de la vie du comte de Chatam (The Anecdotes of the Life of the Right Hon. William Pitt, Earl of Chatham) (1792)[1] ;
  • Biographical, Literary and Political Anecdotes (1797)[1] ;
  • Correspondence of the Late John Wilkes (1805)[1] ;
  • Letters of Junius (1806)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Lynda L. Leitner, « Almon, John (1737–1805) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004 ; édition en ligne, janvier 2008.