Johannes van den Bosch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant néerlandais
Cet article est une ébauche concernant un homme politique néerlandais.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Portrait par Cornelis Kruseman (vers 1829).

Johannes van den Bosch, né le 2 février 1780 à Herwijnen et mort le 28 janvier 1844 à La Haye, est un général et homme d'État néerlandais, gouverneur général des Indes néerlandaises (1830-1833) puis ministre des Colonies (1834-1839) et ministre d'État à partir du 25 décembre 1839 aux Pays-Bas.

Lors de son gouvernorat général des Indes néerlandaises, il met en place le système dit des « cultures forcées » (cultuurstelsel) destiné à rentabiliser au maximum la colonie. Il s'agit d'obliger les indigènes à consacrer aux plantations royales un quart de leur temps de travail et d'exiger qu'un cinquième des cultures soient commerciales et directement envoyées à la métropole. Cette exploitation des peuples indigènes a eu des conséquences dramatiques et entraîna une misère qui sera dénoncée par l'administrateur Eduard Douwes Dekker dans son roman Max Havelaar, paru en 1860.