Johannes Stöffler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Johannes Stöffler (, probablement à Blaubeuren ou Justingen à Blaubeuren) était un mathématicien, astronome, fabricant d'instruments astronomiques tel que l'horloge astronomique et l'astrolabe, astrologue et prêtre allemand. Il était professeur à l'université de Tübingen. Il a composé le Calendarium Romanum magnum, imprimé en 1518 à Oppenheim par Jacobus Köbel.

Gratien de Semur rappelle en termes plaisants[1] qu'en 1499, Johannes Stöffler aurait prédit qu'un déluge recouvrirait le monde entier le 20 février 1524 : « Pouvait-on échapper au déluge, puisque à l'époque prédite, Saturne, Jupiter, Mars et les Poissons devaient être en conjonction ? Aux approches du terme fatal, ce fut une terreur générale ; et partout, dans les villes et dans les campagnes, on vit surgir une foule de Noés en expectative. Les charpentiers ne pouvaient suffire à la confection de bateaux, d'arches et de bâtiments de toutes les dimensions. Le terrible mois de février s'écoula sans qu'il tombât une goutte d'eau. Alors, dit un historien, on vit ceux qui avaient éprouvé le plus de terreur, se moquer de Stœffler et le traiter de charlatan. »

Postérité[modifier | modifier le code]

Le cratère d'impact lunaire Stöfler (avec un seul f) a été nommé en son honneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

  • (de) Karl Hartfelder, « Stöffler, Johannes », dans Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 36, Leipzig, Duncker & Humblot, , p. 317 f
  • J. C. Albert Moll, Johannes Stöffler von Justingen: Ein Characterbild aus dem ersten Halbjahrhundert der Universität Tübingen (Écrits de l'Union pour l'histoire de Bodensee et ses environs, n°8). Commissionsverlag de Joh. Thom. Stettner, Lindau 1877.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans son ouvrage intitulé Traité des erreurs et des préjugés, Paris, A. Levavasseur, , « Astres et astrologues », p. 9-10.

Liens externes[modifier | modifier le code]