Johanne Saunier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saunier.
Johanne Saunier
Naissance [1]
Lieux de résidence Bruxelles
Activité principale Danseuse et chorégraphe
Style Danse contemporaine
Activités annexes Enseignante
Lieux d'activité P.A.R.T.S.

Johanne Saunier, née en 1967, est une danseuse et chorégraphe belge de danse contemporaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johanne Saunier est une danseuse de la Compagnie Rosas d'Anne Teresa De Keersmaeker de 1986 à 1993[2] qu'elle intègre pour la création de la pièce Bartók/Aantekeningen. Elle collabore par la suite avec Michèle Anne De Mey, en 1997 pour deux pièces, Luc Bondy pour Le Conte d'hiver, Fatou Traoré, Claudio Bernardo, et Thierry de Mey dans son film-documentaire 21 Études à danser.

En 1998, elle crée sa propre compagnie avec le scénographe Jim Clayburgh (scénographe et membre fondateur du Wooster Group), intitulée Joji Inc, et écrit ses propres chorégraphies. En 2000, elle est lauréate d'un prix aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis pour Final Scene. À partir de 2004, le projet Erase-E(x) devient l'axe central de son travail avec la création de six volets distincts créés en interactions avec différents artistes dont le Wooster Group de New York, Anne Teresa De Keersmaeker, la metteuse en scène Isabella Soupart, le vidéaste Kurt Dehasselaer, Renaud De Putter, le compositeur Georges Aperghis pour clôturer par la propre réinterprétation de Johanne Saunier[3]. Depuis plusieurs années elle collabore aux pièces de nombreux metteurs en scènes et compositeurs reconnus dont Georges Aperghis, François Sarhan ou Jean-François Sivadier.

Johanne Saunier est en résidence au théâtre Les Tanneurs et enseigne également ponctuellement à l'école P.A.R.T.S. à Bruxelles.

Chorégraphies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]