Johann von Ravenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ravenstein.
Johann von Ravenstein
Image illustrative de l'article Johann von Ravenstein

Naissance 1er janvier 1889
Strehlen
Décès 26 mars 1962 (à 63 ans)
Duisbourg
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade Generalleutnant
Années de service 1909 – 1945
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 21e Panzerdivision
Distinctions Pour le Mérite
Croix de chevalier de la Croix de fer

Johann « Hans » Theodor von Ravenstein (1er janvier 1889 à Strehlen - 26 mars 1962 à Duisbourg) est un Generalleutnant allemand dans la Heer au sein de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la Pour le Mérite et de laCroix de chevalier de la Croix de fer. Ces décorations sont attribués pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès, pendant la Première Guerre mondiale et pendant la Seconde Guerre mondiale respectivement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Johann Theodor von Ravenstein est né à Strehlen dans une famille de militaires. Parmi ses ancêtres était de Johann Friedrich August von Ravenstein, qui a été un collaborateur de Blücher à la bataille de Waterloo et qui a reçu la croix de Fer.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1909, Ravenstein rejoint le Grenadier-Regiment König Wilhelm I. Nr. 7 à Liegnitz. Il est transféré rapidement vers le 7e régiment d'infanterie de Prusse-Occidentale Nr. 155 à Ostrowo, et est promu au grade de Leutnant.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Ravenstein entre dans la Première Guerre mondiale comme officier adjoint de bataillon et voit l'action considérable sur le Front de l'Ouest, en participant aux batailles de Verdun, la Somme, et l'offensive de Champagne. En 1916, il reçoit la croix de chevalier de l'ordre royal de Hohenzollern. Au total, il sera blessé trois fois. Dans l'offensive de printemps 1918, Ravenstein commande le 1er bataillon du Füsilier Regiment von Steinmetz (Prusse occidentale) Nr. 37. Le 27 mai 1918, son bataillon traverse la ligne adverse à Soissons. Après avoir traversé le célèbre Chemin des Dames, il réussit, avec 10 soldats, à capturer le pont intact sur l'Aisne à Bourg. La troupe sous son commandement a fait 1 500 prisonniers et capturé 32 canons. Pour cette action, Ravenstein reçu le Pour le Mérite.

Le 31 mars 1920, il quitte l'armée et entre à l'université, où il étudie la science politique. Plus tard, il devient électricien dans une entreprise située à Duisbourg et travaille dans l'administration municipale. En 1934, il rejoint l'armée en tant que major attaché au 2e bataillon du 60e régiment d'infanterie. Le 1er octobre 1936, il est promu Oberstleutnant (lieutenant-colonel) et le 1er août 1939 Oberst (colonel).

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Ravenstein participe à la campagne polonaise (1939) et française (1940), duant laquelle il reçoit la Croix de chevalier de la Croix de fer. Après l'invasion de la Grèce en avril 1941, il est promu Generalmajor.
Du 20 mai au 29 novembre 1941, il commande la 21. Panzer-Division dans l'Afrika Korps. Le 1er octobre 1941, il est promu Generalleutnant. Il est le 2IC de Rommel dans le désert. Il est fait prisonnier le 28 novembre 1941 au Point 175 (en) par des soldats néo-zélandais (ces Néo-Zélandais deviendront eux-mêmes prisonniers le même jour)[1].

Il a d'abord passé un certain temps dans le camp de prisonniers de guerre de Pietermaritzburg dans la province du Natal, dans l'Union d'Afrique du Sud avant d'être transféré au Canada. là-bas, il reste prisonnier de guerre de 1942 à 1947, d'abord à Bowmanville, en Ontario, puis à Grande Ligne au Québec, puis à Farnham.
Il est transféré sur l'île dans la ferme Camp spécial n° 11, à Bridgend, au Pays de Galles, en juin 1946 et est rapatrié en Allemagne en novembre 1947.

Johann von Ravenstein décède le 26 mars 1962 à Duisbourg à l'âge de 74 ans.

Promotions[modifier | modifier le code]

Leutnant 24 mars 1909
Oberleutnant 15 juin 1915
Hauptmann Juin 1918
Charakter als Major 31 mars 1920
Major 1er mai 1934
Oberstleutnant 1er octobre 1936
Oberst 1er août 1939
Generalmajor 20 mai 1941
Generalleutnant 1er octobre 1943

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
Source
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Iéna, Allemagne : Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
Liens externes