Johann Philipp Förtsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Johann Philipp Förtsch

Naissance
Wertheim, Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Décès (à 80 ans)
Eutin
Activité principale Compositeur
Années d'activité 1678 - 1689
Maîtres Johann Philipp Krieger

Johann Philipp Förtsch, né à Wertheim le et mort le à Eutin, est un compositeur de musique baroque, homme d'État et médecin allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Förtsch est le fils d'un bourgmestre de Wertheim. Il étudie la médecine à Iéna et la composition à Bayreuth ou à Halle (Saale) auprès de Johann Philipp Krieger et voyage ensuite à travers l'Allemagne, la Hollande et la France.

En 1678, il devient ténor à la Ratskapelle (Chapelle du Conseil) de Hambourg et chanteur à l'Opéra de Hambourg, l'Oper am Gänsemarkt, qui venait d'ouvrir cette année-là.

À Hambourg, il compose de nombreux opéras, qui sont tous donnés en représentation.

En 1680, il succède à Johann Theile comme maître de chapelle à la cour du duc de Holstein-Gottorp, mais ce poste fut de courte durée en raison de troubles politiques.

En 1681, Förtsch obtient son diplôme de docteur en médecine à l'Université de Kiel, après quoi il travaille comme médecin à Hambourg, Schleswig et Husum parallèlement à ses activités musicales.

Lorsqu'il devient médecin de la Cour à Schleswig en 1689, il abandonne ses activités musicales.

En 1694, il devient le médecin et le conseiller d'August Friedrich von Lübeck, l'évêque d'Eutin.

Œuvres musicales[modifier | modifier le code]

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Das unmöglichste Ding (Lukas von Bostel, d'après Lope de Vega, 1684)
  • Der hochmüthige, gestürzte und wieder erhabene Crösus (Lukas von Bostel, d'après Nicolò Minato, 1684)
  • Der Grosse Alexander in Sidon (Christian Heinrich Postel, d'après Aurelio Aureli, UA Hamburg 1688)
  • Die Heilige Eugenia, oder Die Bekehrung der Stadt Alexandria zum Christenthum (Christian Heinrich Postel, probablement d'après Girolamo Bartolommei, UA Hamburg 1688)
  • Der im Christenthum biß in den Todt beständige Märtyrer Polyeuctes (Heinrich Elmenhorst, d'après Pierre Corneille, UA Hamburg 1688)
  • Der mächtige Monarch der Perser, Xerxes, in Abidus (Christian Heinrich Postel d'après Nicolò Minato, UA Hamburg 1689)
  • Cain und Abel, oder der verzweifelnde Bruder-Mörder (Christian Heinrich Postel, d'après Michael Johansen, UA 1689)
  • Die betrübte und erfreuete Cimbria (Christian Heinrich Postel, UA Hamburg 1689)
  • Die Groß-Müthige Thalestris, oder Letzte Königin der Amazonen (Christian Heinrich Postel, d'après Gaultier de Coste, UA Hamburg 1690)
  • Ancile romanum, das ist des Römischen Reichs Glücks-Schild (Christian Heinrich Postel, UA Hamburg 1690)
  • Bajazeth und Tamerlan (Christian Heinrich Postel, d'après Giulio Cesare Corradi, UA Hamburg 1690)
  • Der irrende Ritter Don Quixotte de la Mancia (Hinrich Hinsch, d'après Miguel de Cervantes, 1690)

Tous perdus sauf quelques arias....

Geistliche Konzerte[modifier | modifier le code]

82 "Geistliche Konzerte" (concerts sacrés pour chanteurs et instruments, conservés) dont :

  • Du Heiden Trost
  • Kommt, lasset uns gehen gen Bethlehem
  • Wer Jesum liebt
  • Herr, wie lange wilstu mein so gar vergessen? (Psaume 13)
  • Die Wunder sind zu groß
  • Aus der Tiefe (Psaume 130)
  • Ihr Sünder, tretet bald herzu
  • Wohl dem, der nicht wandelt im Rat der Gottlosen ( Psaume 1)
  • Mensch, was du trust

Œuvres instrumentales[modifier | modifier le code]

  • 32 Canons fpour 2 à 8 voix sur le choral Christ, der du bist der helle Tag, 1680
  • Canon perpetuus pour 4 voix sur le même choral
  • Allemande pour 4 voix
  • Canons
  • Études contrapuntiques
  • Triple fugue

Traités de théorie musicale[modifier | modifier le code]

  • Musicalischer Compositions Tractat
  • Von den dreyfachen Contrapunkten

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Dialogs, Psalms & Sacred Concertos par La Capella Ducale et Musica Fiata, dirigés par Roland Wilson (enregistré en public le 26 octobre 2007)
  • Sacred works, "Ich freue mich im Herrn" par Monika Mauch, Barbara Bübl, Alex Potter, Hans Jörg Mammel, Markus Flaig, L'Arpa Festante, Rien Voskuilen
  • 2012 : Aus der Tiefe, sur le CD Sacred Arias, par la soprano Dorothee Mields et l'ensemble Concerto Melante (CD Deutsche Harmonia Mundi 88697901812)
  • Sacred Concertospar l'ensemble Musica Fiata

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]