Johann Heinrich Gottlob von Justi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johann Heinrich Gottlob von Justi
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Brücken (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités

Johann Heinrich Gottlob von Justi (né le à Brücken, décédé le à Küstrin) était le leader du caméralisme allemand au XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Von Justi a enseigné de 1751 à 1754 au Theresianum (en) de Vienne. Il y rencontra Friedrich Wilhelm von Haugwitz, dont les réformes administratives l'inspirèrent. Par la suite, il devint directeur de la police à Göttingen, en 1755, puis directeur des mines nationales et prussiennes de 1765 à 1768. Cette année-là, il fut accusé par Frédéric le Grand de fraudes, et fut emprisonné à Küstrin, où il mourut aveugle.

Il a attribué la richesse nationale allemande à la croissance démographique, au commerce extérieur et à l'industrie minière, avec quoi il s'est chargé des éléments essentiels de la théorie d'Adam Smith. Il a écrit le premier écrit systématique de la science financière en Allemagne, où l'influence de Christian Wolff, Montesquieu et Samuel von Pufendorf est reconnaissable.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • (de) Staatswirtschaftliche oder systematische Abhandlung aller ökonomischen und Cameralwissenschaft, 2 Bände, 1755
  • (de) Grundsätze der Polizeywissenschaft, 1756
  • (de) Die Chimäre des Gleichgewichts von Europa, 1758
  • (de) System des Finanzwesens, 1766

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]