Johann Gottlieb Heineccius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johann Gottlieb Heineccius
Description de cette image, également commentée ci-après
Johann Gottlieb Heineccius.
Naissance
Eisenberg, Thuringe
Décès (à 59 ans)
Eisenberg, Thuringe
Profession
juriste allemand, philosophe

Johann Gottlieb Heineccius (11 septembre 1681 - 31 août 1741) est un juriste, philosophe et professeur allemand né à Eisenberg en Thuringe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heineccius étudie la théologie à l'université de Leipzig et le droit à l'université de Halle. En 1713, il est nommé professeur de philosophie à cette dernière université. En 1718, il est nommé professeur de jurisprudence. Plus tard, il s'occupe de droit à Franeker aux Pays-Bas et à Francfort. En 1733, il retourne à Halle en tant que professeur de philosophie et jurisprudence.

Heineccius suit les préceptes de l'école des juristes philosophes. Il envisage la loi comme une science, plutôt que comme un art empirique qui ne voit les lois que comme un instrument pour émettre le plus rapidement les jugements. Heineccius s'appuie donc continuellement sur les principes premiers et développe sa doctrine légale en tant que système philosophique.

Son frère, Johann Michael Heineccius (1674–1722), est prédicateur et théologien.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Scriptorum de iure nautico, 1740.

Liste d'ouvrages les plus connus :

  • Antiquitatum Romanarum jurisprudentiam illustrantium syntagma (1718)
  • Historia juris civilis Romani ac Germanici (1733)
  • Elementa juris Germanici (1735)
  • Elementa juris naturae et gentium (1737 ; traduit en anglais par Turnbull à Londres en 1763)

Heineccius a aussi écrit sur des sujets philosophiques, et édités les travaux de plusieurs juristes dits classiques. Son Opera omnia (9 volumes, Genève, 1771, etc.) a été édité par son fils Johann Christian Gottlieb Heineccius (1718–1791).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Johann Gottlieb Heineccius » (voir la liste des auteurs).