Johann Georg Zimmermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johann Zimmermann et Zimmermann.
Johann Georg Zimmermann
Description de l'image Johann Georg Zimmermann.jpg.
Naissance
Brugg (Drapeau de la Suisse Suisse)
Décès (à 66 ans)
Hanovre (Drapeau de l'Allemagne Allemagne)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Champs Médecine
Botanique
Philosophie
Institutions Conseiller de la cour de Hanovre
Renommé pour Médecin personnel du roi d'Angleterre George III

Johann Georg Zimmermann, né le à Brugg et mort le à Hanovre, est un médecin, botaniste et philosophe suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zimmermann fait ses études à Göttingen. Il est l’élève d’Albrecht von Haller (1708-1777). Il obtient son doctorat en 1755 avec une thèse intitulée (la) Dissertatio physiologica de irritabilitate. Il voyage ensuite aux Pays-Bas et en France où, à Paris, il devient l’ami de Jean-Baptiste Sénac (1693-1770), médecin du roi Louis XV. Il tient une correspondance avec l’impératrice Catherine II mais refuse son invitation à Moscou.

De retour à Berne, il fait paraître une biographie de Haller sous le titre de (de) Leben des Herrn von Haller (Zurich, 1755). Il s'installe ensuite à Brugg, où il devient médecin de la ville. Il commence alors à travailler sur son ouvrage qui allait le rendre célèbre, (de) Betrachtungen über die Einsamkeit dont une première version paraît à Zurich en 1756. Cet ouvrage, que Zimmermann va enrichir durant trente ans, sera maintes fois réédité, notamment à Paris grâce à deux traductions différentes. Il faut également citer son étude de la dysenterie : (de) Von der Ruhr unter dem Volke im Jahre 1765 (Zurich, 1767, traduit en français en 1775).

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

Éditions princeps
  • (la)Dissertatio physiologica de irritabilitate (1751).
  • (de)Betrachtungen über die Einsamkeit (1756), Von der Einsamkeit (1773), Über die Einsamkeit (1783/84).
  • (de)Von dem Nationalstolze (1758).
  • (de)Von der Erfahrung in der Arzneykunst (Zürich 1764): Texte intégral dans la BSB.
  • (de)Von der Ruhr unter dem Volke im Jahr 1765, und denen mit derselben eingedrungenen Vorurtheilen, nebst einigen allgemeinen Aussichten in die Heilung dieser Vorurtheile (1767).
  • (de) Über Friedrich den Großen und meine Unterredung mit ihm kurz vor seinem Tode (de) (Leipzig 1788), Texte intégral dans laBSB.


Rééditions
  • (de)Mit Skalpell und Federkiel. Ein Lesebuch (= Schweizer Texte. Neue Folge, Bd. 5). Hrsg. von Andreas Langenbacher. Haupt, Bern 1995, (ISBN 3-258-05132-1).
  • (de)Memoire an Seine Kaiserlichkönigliche Majestät Leopold den Zweiten über den Wahnwitz unsers Zeitalters und die Mordbrenner, welche Deutschland und ganz Europa aufklären wollen (= Kleines Archiv des achtzehnten Jahrhunderts. Bd. 24). Nach der Handschrift im Haus-, Hof- und Staatsarchiv Wien mit einem Nachwort hrsg. von Christoph Weiß. Röhrig, St. Ingbert 1995, (ISBN 3-86110-067-3).
  • (de)Drei Gedichte zum Erbeben von Lissabon. Mit einem Nachwort hrsg. von Martin Rector und Matthias Wehrhahn. Wehrhahn, Hannover-Laatzen 2005, (ISBN 3-86525-019-X).


Traductions en français
  • De l'orgueil national, Delalain (Paris), 1769, 372 p., texte intégral.
  • Traité de la dyssenterie, [traduit de l'allemand sur une nouvelle édition revue et corrigée par Jean-Baptiste Lefebvre de Villebrune (1732-1809)], impr. de Moreaux (Calais), 1810, XLVIII-384 p. ; in-12, disponible sur Gallica.
  • Traité de l'expérience en général, et en particulier dans l'art de guérir, Traduit de l'allemand par M. Le Febvre de V. Nouvelle édition, augmentée de la Vie de l'auteur, par M. Tissot, Seguin aîné, 1817.
  • La Solitude. Traduction nouvelle, précédée d'une introduction par Xavier Marmier, V.Masson, 1859 , Texte intégral.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dr Pierre Astruc
    • « Un médecin philosophe du XVIIIe siècle, Johann Georg Zimmermann (1728-1785) », Le progrès médical, 1934, N°11, p. 81-88,Texte intégral.
    • « Un médecin philosophe du XVIIIe siècle, Johann Georg Zimmermann (1728-1785) (suite) », Le progrès médical, 1934, N°12, p. 89-93,Texte intégral.
  • Rätus Luck, « Zimmermann, Johann Georg », Dictionnaire historique de la Suisse, (25/01/2015) Texte intégral en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

J.G.Zimm. est l’abréviation botanique standard de Zimmermann, Joh.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI