Johann Friedrich Dieffenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dieffenbach.
Johann Friedrich Dieffenbach
Johann Friedrich Dieffenbach.jpg

Johann Friedrich Dieffenbach, 1840

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Ordre du mérite pour les sciences et arts (d)
Ordre Pour le MériteVoir et modifier les données sur Wikidata

Johann Friedrich Dieffenbach (né le à Königsberg, Prusse; mort le à Berlin) fut chirurgien en chef de l'hôpital de la Charité de Berlin et professeur de clinique chirurgicale.

Il est le premier qui ait pratiqué la section des muscles de l'œil pour la guérison du strabisme, et la section du tendon d'Achille pour la guérison du pied bot. On lui doit aussi des méthodes nouvelles pour guérir le bégaiement, pour former artificiellement des nez, des lèvres, des paupières. Il a laissé une Chirurgie opératoire et des Essais de chirurgie, traduit par Philippe, 1840.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la théologie à Rostock puis suit les cours de l'université de Greifswald. Il prend part aux campagnes de Holstein (1813) et de France (1814). Élève de Walter à Koenigsberg et à Bonn, il devient chirurgien.

Docteur de l'université de Wurtzbourg (1822), il s'installe à Berlin où il devient rapidement réputé et est nommé en 1830 chirurgien en chef de l'hôpital de la Charité.

Professeur agrégé à l'université (1832), professeur titulaire et chef de la clinique chirurgicale (1840), il voyage à Paris, Londres et Saint-Pétersbourg où il reçoit toujours le meilleur accueil.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi ses nombreux écrits :

  • Expériences chirurgicales, 4 vol, 1829-1834
  • Observations physiologiques faites sur des cholériques, 1834
  • Essais de chirurgie, 1840
  • Sur la section des tendons et des muscles, 1841
  • Traitement du bégaiement, 1841
  • Chirurgie opératoire, 2 vol, 1844 et 1848
  • De l'emploi de l'éther contre la douleur, 1847

Il est aussi le continuateur de l'ouvrage de Scheel, Sur la transfusion du sang et l'injection des médicaments dans les veines.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p. 797

Liens externes[modifier | modifier le code]