Johann Elias Schlegel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johann Elias Schlegel
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 30 ans)
Sorø (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Père
Fratrie
Johan Heinrich Schlegel (d)
Johann Adolf SchlegelVoir et modifier les données sur Wikidata

Johann Elias Schlegel, né le 17 janvier 1719 à Meissen, en Allemagne, mort le 13 août 1749 à Sorø, au Danemark, est un poète allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études à l'école de Pforta, puis à Leipzig, où il suit les cours de Gottsched, avec lequel il se lie. En 1743, secrétaire privé de l'ambassadeur de Saxe, il accompagne celui-ci à Copenhague. Cinq ans plus tard, il est nommé professeur à la récente Académie de Sorö nouvellement fondée, où il meurt l'année suivante à l'âge de 30 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Un des premiers partisans de Shakespeare en Allemagne, Johann-Elias a publié des poèmes et un grand nombre de comédies, qui lui valent les éloges de Mendelssohn et de Lessing, dont :

  • Hermann (1841), poème qui renvoie à la figure historique d'Arminius, ainsi qu':
  • Le Triomphe des femmes,
  • Une beauté muette, etc.,

Ses Œuvres ont été réunies en cinq volumes, lors de leur édition à Leipzig en 1761-1770 par son frère Johann Heinrich.

Il est le frère de :

Liens externes[modifier | modifier le code]