Johann Christoph Denner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Johann Christoph Denner
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Inventeur, outilleur-ajusteur, fabricant d'instruments de musique, musicienVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Johann Christoph Denner (), né à Leipzig, mort à Nuremberg, est un célèbre facteur d'instrument à vent allemand considéré notamment comme l'inventeur de la clarinette[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Johann Christoph Denner est né à Leipzig dans une famille d'accordeurs de cor. Avec son père, Heinrich Denner, fabricant de sifflets et de cors de chasse, il s'installe à Nuremberg en 1666[1],[2].

J. C. Denner s'est lancé dans la fabrication d'instruments en 1678 et a obtenu des droits pour la "fabrication d'instruments de musique français consistant principalement en hautbois et flûtes à bec [flandadois]" en 1697[3].

Deux de ses fils, Jacob et Johann David, sont également devenus des facteurs d'instruments. Au moins soixante-huit instruments attribués à J. C. Denner ont survécu jusqu'à nos jours[2], bien que les instruments survivants portant son nom proviendraient des ateliers de ses fils[4].

Denner est mort en 1707 et a été enterré à Nuremberg[1].

En 1730, Johann Gabriel Doppelmayr (en) écrit cette affirmation à propos de Denner dans son ouvrage Historische Nachricht von den Nürnbergischen Mathematicis und Künstlern :

« Au début de notre siècle, il a inventé un nouveau genre d'instrument à conduit dénommée clarinette... et a longuement présenté un chalumeau amélioré[5] »

Sur la base de ce passage, de nombreux chercheurs ont attribué à Denner l'amélioration du chalumeau et l'invention de la clarinette. Malgré la phrase « Au début de notre siècle », il est souvent avancé qu'il a inventé l'instrument en 1690, mais il n'y en a aucune preuve[2]. En réalité, il est possible que J. C. Denner n'ait jamais construit aucune clarinette. La paternité d'une seule clarinette existante, détenue par l'université de Californie à Berkeley lui a été attribuée, mais cette attribution est contestée[6],[7],[8]. Un autre instrument pouvant avoir été fabriqué par Denner a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale[2]. La plus ancienne mention de la clarinette figure sur une facture de Jacob Denner qui date de 1710, trois ans après la mort de J. C. Denner[5].

Il subsiste également dans les collections des exemplaires de cervelas baroque à perce pseudo-conique fabriqués par Denner.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Martin Kirnbauer. "Denner", Grove Music Online, ed. L. Macy (consulté le 13 octobre 2006), grovemusic.com (subscription access).
  2. a b c et d (en) Albert R. Rice, The Baroque Clarinet, Oxford, Clarendon Press, , p. 17; 40–42.
  3. Charles Fischer, « Musique de la licorne : Famille Denner » (consulté le ).
  4. (en + fr) Joël Arpin, « Denner », joel.arpin.free.fr (consulté le ).
  5. a et b (en) Colin Lawson (dir.), « Single reeds before 1750 », Cambridge Companions to Music, Cambridge, Cambridge University Press,‎ , p. 2, 6
  6. (en) T. Eric Hoeprich, « A three-key clarinet by J. C. Denner », Galpin Society Journal, vol. 34,‎ , p. 21–32 (DOI 10.2307/841468)
  7. (en) Colin Lawson, « Chalumeau and Clarinet », Early Music, vol. 8, no 3,‎ , p. 368 (DOI 10.1093/earlyj/8.3.368)
  8. (en) Phillip T. Young, « Some further instruments by the Denners », Galpin Society Journal, vol. 35,‎ , p. 78–85 (DOI 10.2307/841234)

Liens externes[modifier | modifier le code]