Johann Bauschinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bauschinger.
Johann Bauschinger
JohannBauschinger.jpg
Informations
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Employeur

Johann Bauschinger ( à Nuremberg à Munich) était un mathématicien, constructeur et professeur de mécanique à l'université technique de Munich de 1868 jusqu'à sa mort. L'effet Bauschinger en sciences des matériaux est nommé d'après lui. Son Laboratoire de mécanique industrielle (fondé en 1870) fut le premier laboratoire d'essais universitaire en Europe continentale. Il devait former par la suite le noyau de l’actuel Institut d'État d'essai des matériaux pour la mécanique (Staatlichen Materialprüfamts für den Maschinenbau) de l'université technique de Munich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bauschinger étudia de 1850 à 1852 à l'École polytechnique de Munich, puis de 1853 à 1856 à l'Université Louis-et-Maximilien de Munich. D'abord professeur au lycée de Fürth (1857-1866), puis au lycée professionnel de Munich, il devint en 1868 professeur au Polytechnikum, qui deviendra par la suite l'université technique de Munich.

Membre de l’Académie bavaroise des sciences depuis 1892, il devint aussi membre de l'Académie allemande des sciences Leopoldina en 1888. Son fils Julius Bauschinger (1860–1934) fut astronome[1].

Contribution aux sciences de l'ingénieur[modifier | modifier le code]

Bauschinger a développé diverses méthodes d'essai pour les matériaux de construction, et notamment un comparateur à miroir pour mesurer l'allongement après traction/compression des échantillons. Ses recherches intéressent tout autant la Science des matériaux que la technologie des matériaux de construction. En vue d'unifier le vocabulaire et les méthodes d'essai des matériaux de construction employés en génie civil et en génie mécanique, il réunit en 1884 plusieurs spécialistes des deux corps de métiers à Munich, et prolongea ces discussions par une nouvelle conférence tenue en 1886 à Dresde et enfin une conférence internationale en 1890 à Berlin. En 1884, il fut élu président de la Conférence de Munich pour l'unification des essais mécaniques, d'où allait naître en 1896 l'Association Allemande des Laboratoires d'essais (Deutsche Verband für Materialprüfung, DVM).

L’effet Bauschinger décrit la réduction de la limite d'élasticité de l'acier sous sollicitations alternantes. Le nombre de Bauschinger rapporte l’écrouissage cinématique à l'écrouissage isotrope.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Die Schule der Mechanik, Munich, R. Oldenbourg,‎ (réimpr. 2e éd. 1867) ;
  • Elemente der graphischen Statik, Munich, R. Oldenbourg,‎ (réimpr. 1890 2e éd.), 192 p.;
  • Mémoire sur l'institution de services métrologiques et de laboratoires d'essais des matériaux de construction et leur agrément par l'État [« Denkschrift über die Einrichtung von Prüfungsanstalten und Versuchsstationen für Baumaterialien und die Einführung einer staatlich anerkannten Klassifikation der letztern »],‎ ;
  • « Über den Elastizitätsmodul und die bleibende Zusammendrückung und Ausdehnung mehrerer Baustoffe », Mittheilungen aus dem Mechanisch-technischen Laboratorium München, vol. 5,‎ ;
  • « Indicatorversuche an Locomotiven (1865-1868) », Civilingenieur, vol. XIII, XIV,‎ ;
  • Über die Veränderung der Elastizitätsgrenze und die Festigkeit des Eisens und Stahls durch Strecken und Quetschen, durch Erwärmen und Abkühlen und durch oftmals wiederholte Beanspruchungen, Mitth. Vol. 13 (1886) ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Timoshenko, History of strength of materials, McGraw-Hill Book Co.,‎ (réimpr. 1983, éd. Dover), 452 p.
  • Wolfgang Piersig, Johann Bauschinger - Begründer der Mechanisch-Technischen Versuchanstalten, Annaberg-Buchholz, Grin Verlag,‎