Johann Anton Ramboux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Johann Anton Ramboux
Ramboux von Fohr 1810.jpg
Johann Anton Ramboux, crayon par Carl Philipp Fohr
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
CologneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Johann Anton von Ramboux[1] est un peintre allemand d'histoire et de portrait, né à Trèves le 5 octobre 1790 et mort à Cologne le 2 octobre 1866.

Il apprit les éléments de son art à Florenville, chez Abraham Gilson, et poursuivit sa formation pendant trois ans dans l'atelier de David à Paris. En 1815, il étudia dans l'académie des beaux arts de Munich. En 1816, il se rendit à Rome avec son ami le graveur Samuel Amsler (1791-1849) et y resta jusqu'en 1822. Il sera finalement conservateur du Musée Wallraf-Richartz de Cologne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Adam et Eve après leur expulsion du Paradis (c. 1818)

Peintures[modifier | modifier le code]

  • Adam et Eve après leur expulsion du Paradis, vers 1818[2].

Textes[modifier | modifier le code]

  • Beiträge zur Kunstgeschichte der Malerei (Contributions à l'histoire de la peinture), Cologne, 1860, 300 p.
  • Umrisse zur Veranschaulichung altchristlicher Kunst in Italien vom Jahr 1200–1600 (Esquisse des l'art chrétien primitif en Italie : 1200-1600), Cologne, 1854, 125 p.

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Exposition au Louvre, « De l’Allemagne 1800-1939, de Friedrich à Beckmann », Dossier de l’art, vol. Hors série, no 205,‎ , p.42
  2. Dossier de l'Art HS De l'Allemagne p. 41.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard Hizette, Johann Anton Ramboux : fils spirituel d'Abraham Gilson, Weyrich édition, 2013.
  • Christina A. Schulze, Museum Ramboux - Eine italienische Stilgeschichte in Kopien von Johann Anton Ramboux (1790 - 1866) an der Königlichen Kunstakademie Düsseldorf (1841 - 1918), Dissertation, Vienna 2011.
  • Johann Anton Ramboux. Maler und Konservator. 1790–1866. Wallraf-Richartz-Museum, Cologne 1966.
  • Eberhard Zahn, Johann Anton Ramboux in Trier. Spee-Verlag, Trier 1980.
  • Jens Christian Jensen, Aquarelle und Zeichnungen der deutschen Romantik. DuMont Buchverlag, Cologne 1992, p.177, (ISBN 3-7701-0976-7).
  • Trierer biographisches Lexikon, Landesarchivverwaltung Koblenz (2000) (ISBN 3-931014-49-5), pg. 353.
  • La Peinture allemande à l'époque du romantisme, Secrétariat d'État à la culture, Éditions des Musées nationaux, , 242 p. (ISBN 9782711800469), p. 149