Johan Daisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant belge
Cet article est une ébauche concernant un écrivain belge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Johan Daisne, de son vrai nom Herman Thiery, était un écrivain flamand. Né à Gand, le 2 septembre 1912, il y décède le 9 août 1978.

Il est l'auteur d'une œuvre considérable : neuf romans, soixante histoires et nouvelles, quatre pièces de théâtre, vingt recueils de poèmes (au total plus de trois mille textes) ; vingt livres consacrés au cinéma, et environ vingt autres ouvrages dont des reportages, de la prose, une étude sur Pierre Benoit et une histoire de la littérature russe.

Il a plusieurs fois été récompensé par des prix internationaux.

Enfin, il a été un théoricien et un des principaux représentants, avec Hubert Lampo, du « réalisme magique ».

Bio-bibliographie succincte[modifier | modifier le code]

  • 1912 - Naissance
  • 1930 - Entame des études d'économie et de langues slaves à l'Université de Gand
  • 1936 - Parution de son premier recueil poétique Verzen; promu Docteur en sciences commerciales
  • 1939 - Parution de sa première histoire Gojim
  • 1942 - Parution de De trap van steen en wolken
  • 1945 - Nommé bibliothécaire en chef de la Ville de Gand
  • 1948 - Parution de De man die zijn haar kort liet knippen (traduit en français par L'Homme au crâne rasé)
  • 1950 - Parution de Met dertien aan tafel, recueil d'histoires comprenant notamment De trein der traagheid (traduit en français par Un soir, un train)
  • 1957 - Parution de Lago Maggiore
  • 1971 - Publication de Filmografisch lexicon der wereldliteratuur, Dictionnaire filmographique de la littérature mondiale
  • 1978 - Décès

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]