Johan Coenraad van Hasselt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Johan Coenraad van Hasselt
Description de l'image Johan Coenraad van Hasselt 1797-1823.jpg.
Naissance
Doesburg (Pays-Bas)
Décès (à 26 ans)
Buitenzorg (Indonésie)
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Néerlandais
Domaines Zoologie, mycologie, botanique, médecine
Institutions Université de Groningue
Formation Médecin

Johan Coenraad van Hasselt est un zoologiste et botaniste néerlandais, né le à Doesburg et mort à Buitenzorg le . Il participe à une expédition scientifique avec son ami Heinrich Kuhl : tous deux y sont morts de maladie.

Biographie[modifier | modifier le code]

La tombe de Heinrich Kuhl et de Johan Coenraad van Hasselt à Bogor.

Coenraad van Hasselt étudie la médecine à l'université de Groningue. Il s'intéresse à l'histoire naturelle en lien avec ses études de médecine[1]. En 1820, il participe aux côtés de son ami Heinrich Kuhl à une expédition scientifique pour le compte du Musée d'histoire naturel de Leyde et ayant pour but d'étudier la faune et la flore de l'île de Java, faisant alors partie des Indes orientales néerlandaises. Ils prennent la mer à Texel le et atteignent Batavia en décembre après avoir fait escale à Madère, au cap de Bonne-Espérance et aux îles Cocos. Ils effectuent déjà des collectes au cours du voyage[2].

Les lettres que van Hasselt et Khul envoient en Europe sont publiées dans des journaux scientifiques néerlandais, anglais et français[3]. Ils décrivent 79 espèces de poissons d'eau douce en y associant des dessins[4]. Khul meurt après neuf mois sur l'île[5] ; van Hasselt poursuit leur travail pendant deux ans mais il contracte une violente fièvre et la diarrhée en août 1823 lors d'un voyage à Banten. Il meurt à son tour de fatigue et de maladie un mois plus tard[6]. Il est enterré dans la même tombe que son ami. Au terme de cette expédition, le musée a reçu 200 squelettes, 200 peaux de mammifères représentant 65 espèces, 2 000 peaux d’oiseaux, 1 400 poissons, 300 reptiles et amphibiens ainsi que de très nombreux insectes et crustacés.

Plusieurs taxons botaniques lui sont dédiés : les genres Hasseltia et Hasseltiopsis au sein de la famille des Salicacées, et le genre Kuhlhasseltia qui est également dédiée à Kuhl. En zoologie, le requin Chiloscyllium hasseltii est un autre hommage.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Heinrich Kuhl

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles Klaver, Inseparable friends in life and death : the life and work of Heinrich Kuhl (1797-1821) and Johan Conrad van Hasselt (1797-1823), students of prof. Theodorus van Swinderen, Groningue, Barkhuis, , 105 p. (ISBN 9077922318, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Klaver 2007, p. 35
  2. Klaver 2007, p. 27
  3. Klaver 2007, p. 37
  4. (en) T. R. Roberts, « The freshwater fishes of Java, as Observed by Kuhl and van Hasselt in 1820-23. », Zoologisch Verhandelingen, vol. 285,‎ , p. 1-94 (lire en ligne, consulté le )
  5. Klaver 2007, p. 29
  6. Klaver 2007, p. 33

Liens externes[modifier | modifier le code]

van Hasselt est l’abréviation habituelle de Johan Coenraad van Hasselt en zoologie.
Consulter la liste des abréviations d'auteur en zoologie

Hasselt est l’abréviation botanique standard de Johan Coenraad van Hasselt.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI