Joffrey Michel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joffrey Michel
Description de l'image Joffrey Michel MHR.jpg.
Fiche d'identité
Naissance (30 ans)
à Arles (France)
Taille 1,91 m (6 3)
Position Arrière, Ailier
Carrière en junior
Période Équipe  
2007-2008 USA Perpignan
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2008-2016
2016-
USA Perpignan
Montpellier HR
155 (125)[1]
20 (10)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
Drapeau : France France

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 22 avril 2017.

Joffrey Michel né le à Arles, est un joueur français de rugby à XV évoluant au poste d'arrière. Il joue en 2016-2017 au sein de l'effectif du Montpellier HR.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif d'Arles, formé au RC Châteaurenard, puis au Castres olympique, Joffrey Michel joue avec l'USA Perpignan de 2008 à 2016. Avec le club catalan, il est champion de France en 2009.

Durant son passage à l'USAP, il rejoint équipe de France de rugby à sept avec laquelle Il compte plusieurs sélections[2].

En juin 2016, il rejoint le Montpellier Hérault rugby. Cependant, à la fin de la saison 2016-2017, alors qu'il est encore sous contrat avec le club héraultais, le président Mohed Altrad lui signifie qu'il ne sera pas conservé dans l'effectif la saison suivante[3]. Néanmoins après avoir été écarté du club montpelliérain, il s'engage à nouveau avec le MHR en juillet 2017 en tant que joker médical de Vincent Martin[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Joffrey Michel », sur itsrugby.fr (consulté le 1er juillet 2012)
  2. « France 7 : Les statistiques du circuit mondial », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 16 août 2016).
  3. Clément Mazella, « Montpellier va se séparer de Spies, O'Connor, Qera, Michel, Battut et Tchale-Watchou », sur rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 22 mai 2017)
  4. « Montpellier : Joffrey Michel reste mais en joker », sur lequipe.fr, L’Équipe, (consulté le 3 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]