Joey Smallwood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joey Smallwood
Joseph Smallwood signing Newfoundland into Confederation.jpg

Joseph Smallwood signe le document faisant entrer Terre-Neuve dans la Confédération.

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Parti politique
Distinction
compagnon de l’ordre du Canada (d) +
Fonctions
-
Premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador (en)
 suivi par Frank Moores
-
membre de la chambre d'Assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador (d)
 suivi par Edward Spencer (en)
-
membre de la chambre d'Assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador (d)
 précédé par Malcolm Mercer Hollett (en)

 suivi par Bill Adams
-
membre de la chambre d'Assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador (d)
 précédé par Charles Ballram (en)

 suivi par Frank Moores
-
membre de la chambre d'Assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador (d)
 précédé par George Alain Frecker (en)
-
membre de la chambre d'Assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador (d)
 suivi par Bill Rowe (en)
 +

Joseph Roberts (Joey) Smallwood (né le 24 décembre 1900, mort le 17 décembre 1991) est un homme politique de Terre-Neuve, la principale force derrière l'intégration de celle-ci dans la fédération canadienne en 1949 et le premier ministre de la province entre 1949 et 1972. Smallwood demeure un personnage controversé à Terre-Neuve-et-Labrador, à la fois pour son rôle dans la fin de l'indépendance de la province et pour ses actions en tant que premier ministre. Il s'appelait lui-même "le dernier Père de la Confédération". De tous les premiers ministres canadiens et provinciaux depuis le début de la Confédération, Smallwood est celui qui détient le record de longévité pour avoir occupé ce poste pendant 23 ans. Le 6 juin 1964, il fut initié à la franc-maçonnerie, dont il devint un membre très actif [1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]