Joey Beltram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joey Beltram
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
QueensVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique

Joey Beltram ( à New York[1]) est un producteur new-yorkais de house et de techno ayant commencé sa carrière à la fin des années 1980. Aujourd'hui connu pour sa techno, voire hard techno, notamment sur les labels Tresor (Allemagne), Novamute (Angleterre) et R&S (Belgique), il a commencé sa carrière sur trois célèbres labels de techno.

Tout d'abord le label Trax Records (Chicago), spécialisé dans la house et l'acid house (Phuture, Armando) où il a signé des morceaux d'acid et de house "hard" (lorgnant vers les sons plus rugueux de la techno) ; mais aussi le label culte Nu Groove (New York) dont le catalogue est plus varié : house, deep house, ambient-house, touches de dub, beats techno, références disco. Sur ce label, il a produit, sous le nom de Code 6, des morceaux de techno plus deep et house (comme Frankie Bones, autre artiste du label, aujourd'hui plus connu dans le circuit techno et rave) qui annoncent son tube deep-techno (samplé par Orbital ou avec un sample de Orbital...) Energy Flash (R&S) label belge, puis Transmat).

Ensuite sa production évoluera vers un son plus brut et froid, parfois metal, dans un registre hard-techno, blanc et efficace (Novamute, Tresor Records). Il saura proposer également un album ambient en 1993 : Aonox.

Son Mentasm sorti en 1991 sur le label R&S va devenir un classique du genre et le son si typique sera samplé et re-samplé au fil des années.

Comme pour Frankie Bones, les rythmiques de Joey Beltram dans ses premières productions se reconnaissent aux premières mesures.

Sur la face B du maxi remix de Mentasm on retrouve le titre Vortex qui est, peut-être, le premier titre "hardcore" (non pas au niveau bass-drum saturée mais au niveau des sonorités...).

Discographie partielle[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]