Joel Sheveloff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joel Sheveloff
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Joel Leonard Sheveloff () est un musicologue, enseignant et auteur américain.

Réception[modifier | modifier le code]

Joel Sheveloff est diplômé de l'Université de la ville de New York, Queens College, et se spécialise dans la clarinette, puis obtient sa maîtrise et son doctorat de l'Université Brandeis. Sa thèse de 1970 sur les instruments à clavier et la musique de Domenico Scarlatti[1] attire l'attention des chercheurs. Selon Robert Marshall[2] et Carlo Grante[3], le travail emblématique et exemplaire de Ralph Kirkpatrick a finalement été remis en question par Joel Sheveloff. La bourse Scarlatti (1970–1985) de Sheveloff, basée sur une analyse minutieuse et la comparaison du manuscrit et des éditions imprimées historiques des sonates, contredit les affirmations de Kirkpatrick qui prétendait avoir établi un ordre chronologique des œuvres pour clavier de Scarlatti. Bien que les chercheurs aient longtemps supposé que l'instrument privilégié de Scarlatti était le clavecin, Shevleoff a encore une fois fait valoir que Scarlatti aurait utilisé la nouvelle invention de Bartolomeo Cristofori, le piano-forte[4]. Selon Michael Talbot, Sheveloff est « le doyen des chercheurs Scarlatti vivants »[5], tandis que W. D. Sutcliffe a dit que la thèse de doctorat de Sheveloff représente le plus important travail détaillé sur les sources, fournissant « le commentaire le plus réfléchi sur les habitudes syntaxiques de Scarlatti ». Sutcliffe prend au sérieux Sheveloff prétendant que le style de Scarlatti est composé « d'un foisonnement de petits détails spéciaux »[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

En tant que professeur de musique à l'Université de Boston, en 2004, Sheveloff reçoit le Prix Metcalf d'Excellence en enseignement, le plus grand honneur de l'enseignement à l'Université[7]. Bien qu'il ait donné des conférences sur la diversité musicale des sujets couvrant les compositions pour clavier médiévale, les compositeurs de l'époque baroque, Purcell, Mozart, Haydn, de la musique sous le Tsar et l'Union soviétique, Ravel, Brahms, Schubert, la musique du XXe siècle, ses recherches privilégiées portent sur l'œuvre de Domenico Scarlatti, Modeste Moussorgski et Igor Stravinsky. Il s'est aussi intéressé à des domaines spécialisés de mètre, aux méthodes d'analyse musicale et mise en musique du texte, ainsi qu'à l'interprétation de la complexe partition de l’Offrande Musicale, une pièce qu'il a appelée « le DaVinci Code de J.-S Bach »[8]

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • (en) Joel Sheveloff (thèse de doctorat), The keyboard music of Domenico Scarlatti : a re-evaluation of the present state of knowledge in the light of the sources, Ann Arbor, University Microfilms, 1970, xiv-688 p. (OCLC 832477)
  • « The Canon a 2 'Quaerendo invenietis' from Bach's Musical Offering », Master's Thesis, Brandeis University (1964)
  • « Domenico Scarlatti » dans The New Grove Dictionary of Music and Musicians, 1980, éd. Stanley Sadie. (ISBN 978-0-33-323111-1)
  • « Domenico Scarlatti: Tercentenary Frustrations, Part I », dans The Musical Quarterly Vol. 71, No. 4, 1985
  • « Domenico Scarlatti: Tercentenary Frustrations, Part II », dans The Musical Quarterly Vol. 72, No. 1, 1986
  • « Uncertainties in Domenico Scarlatti's musical language », dans Chigiana Vol. 40, no. 20, proceedings of conference in Siena, 1985
  • « A Masterpiece from an Inhibition : Quashing the 'Inquisitive Savage' », dans Nineteenth-Century Piano Music : Essays in Performance and Analysis. edited by David Witten (New York : Garland Publishing, 1997) (ISBN 978-0-81-531502-5)
  • « When Sources Seem to Fail: The Clarinet Parts in Mozart's K. 581) and K. 622) »
  • Critica Musica: Essays in Honor of Paul Brainard, p. 379–401
  • J. S. Bach's Musical Offering: An Eighteenth-Century Conundrum.(Edwin Mellen Press Ltd., 2014) (ISBN 978-0-77-342913-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Joel Sheveloff » (voir la liste des auteurs).
  1. Sheveloff 1970.
  2. (en) Robert Marshall, The Eighteenth-Century Keyboard Music, Routledge Studies, (ISBN 978-0-41-596642-9).
  3. (en) Carlo Grante, « project programmes scarlatti » (version du 12 mars 2017 sur l'Internet Archive) (2009).
  4. (en) F.E. Kirby, Music for Piano : A Short History, Amadeus Press, (ISBN 978-0-93-134086-4).
  5. (en) Michael Talbot, « The Review of The Keyboard Sonatas of Domenico Scarlatti and Eighteenth-Century Musical Style » (consulté le 14 juillet 2018).
  6. (en) W. Sutcliffe, The Keyboard Sonatas of Domenico Scarlatti and Eighteenth-Century Musical Style, Cambridge University Press, (ISBN 978-0-52-107122-2).
  7. (en) Richard Cornell, « cfa mourns the passing of beloved professor emeritus joel sheveloff » (consulté le 16 février 2017).
  8. Susan Seligson, « sheveloff bids bu farewell » (consulté le 16 février 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]